Plein écran
© REUTERS

PlayStation entre dans l'histoire de la console de jeu

La PlayStation de Sony a été reconnue mardi comme la console de jeu la plus vendue de l'histoire par le Livre Guinness des records, avec plus de 450 millions d'unités vendues en quatre générations, lors d'un événement à Tokyo célébrant le 25e anniversaire de son lancement.

Plein écran
© Photo News

La PlayStation (PS1) avait été lancée sur le marché japonais le 3 décembre 1994. Elle a marqué un avant et un après dans l'industrie du jeu vidéo, posant les bases du CD-ROM et des graphiques polygonaux 3D, et proposant des facilités porteuses inconnues jusqu'alors des développeurs.

Playstation 2, la star

La deuxième génération de la console, la PlayStation 2, a suivi en mars 2000 et reste jusqu'à aujourd'hui le dispositif de ce type le plus vendu dans l'histoire (qu'il s'agisse d'une version fixe ou portable) avec plus de 155 millions d'unités écoulées.

Troisième et quatrième génération

La troisième génération, adoptant le format de disque Blu-Ray, est sortie en novembre 2006. Avec la dernière console PlayStation 4, le conglomérat de divertissement japonais a mis en place un modèle commercial d'abonnement aux jeux vidéo, proposant à 36 millions d'utilisateurs enregistrés des jeux en ligne moyennant un forfait fixe. 

Sony prévoit de lancer la 5e version de sa célèbre console pour la période des fêtes de fin d'année 2020.

Record partiel 

Le chiffre de 450 millions pris en compte par le Livre Guinness des records inclut les modèles de bureau (versions PS1, PS2, PS3, PS4 et compactes) mais ne prend pas en compte les appareils portables. Si tel était le cas, ce total serait bien en deçà du nombre de consoles vendues par Nintendo, soit plus de 750 millions d'unités, parmi lesquelles les Game Boy, la Wii et les familles Nintendo DS et 3DS.

Plein écran
© Sony PlayStation
Plein écran
PlayStation 2 © kos
Plein écran
PlayStation 3 © AP
Plein écran
PlayStation 4 © Tweakers