Plein écran
© reuters

Samsung autorisé à vendre sa tablette aux Etats-Unis

La justice américaine a levé lundi soir une interdiction temporaire de vente aux Etats-Unis de la tablette Galaxy Tab 10.1 de Samsung Electronics, qui avait été imposée avant la tenue du procès qui a opposé en août le groupe sud-coréen à Apple au sujet de brevets technologiques, rapporte mardi le quotidien Les Echos sur son site internet.

Samsung s'est réjoui de la décision du tribunal. Les deux groupes s'accusent mutuellement de vol de technologies utilisées dans leurs tablettes et smartphones, notamment dans des modèles équipés du système d'exploitation Android de Google que le Sud-coréen a installé sur ses appareils les plus populaires. Des procédures judiciaires sont en cours dans plusieurs pays, parmi lesquels l'Allemagne, l'Australie, les Etats-Unis ou encore le Japon. Apple a remporté une bataille fin août lorsque la justice américaine a condamné Samsung à lui verser 1,051 milliard de dollars pour violation de brevets des iPhone et iPad. Au Japon, Samsung a en revanche été blanchi de toute violation des brevets d'Apple. Dans sa décision concernant le Galaxy Tab 10.1, la justice a estimé que Samsung n'avait pas violé le brevet D'889 d'Apple, fondement de l'interdiction de vente de la tablette.