Plein écran
© reuters

Spotify dépose plainte contre Apple

UpdateLe suédois Spotify, numéro un mondial de l'écoute de musique en ligne, a annoncé mercredi saisir la Commission européenne contre la firme américaine Apple pour abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne.

"Ces dernières années, Apple a introduit des règles dans l'App Store qui limitent intentionnellement le choix et étouffe l'innovation (...), agissant à la fois en juge et partie pour désavantager délibérément les autres développeurs d'applications", justifie le co-fondateur de Spotify, Daniel Ek, dans un communiqué.

Commissions sur les paiements
Spotify reproche notamment à la firme américaine, propriétaire à la fois du système d'exploitation iOS et de l'App Store, d'imposer un droit de 30% aux services de musique en ligne sur les achats effectués via son système de paiement, enchérissant d'autant le coût de l'abonnement pour les utilisateurs.

Spotify ne peut pas augmenter ses tarifs
Afin d'amortir le surcoût induit, "cette taxe nous obligerait à artificiellement augmenter le prix de notre abonnement Premium bien au-delà de prix de l'abonnement Apple music. Pour garder des prix concurrentiels, nous ne pouvons pas nous le permettre", ajoute Daniel Ek.

Revendications de Spotify
Spotify demande que les applications puissent se concurrencer "en fonction de leurs mérites et non de l'App Store", que le consommateur ne soit pas contraint de passer par Apple pour écouter de la musique en ligne et payer des "tarifs discriminatoires", et enfin que les plateformes de paiement ne fassent pas écran entre l'offre de musique et l'utilisateur.