Plein écran
© REUTERS

Twitter se prépare à l'élimination massive d'utilisateurs inactifs

Twitter s’apprête à supprimer les comptes qui n’ont plus été activés depuis plus de six mois, à moins que les utilisateurs ne se connectent avant la date limite du 11 décembre. 

C’est la première fois que Twitter supprime des comptes inactifs à une telle échelle. Le groupe estime que les utilisateurs qui ne se connectent plus n’en n’ont plus l’usage, mais surtout n’ont pas  été en mesure d’accepter la mise à jour avec les politiques de confidentialité. 

Gagner en crédibilité

“Il ne s’agit pas là d’une volonté de libérer des noms”, a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Twitter souhaite gagner en crédibilité en éliminant les comptes dormants, pour ne pas mentir sur le nombre important d’utilisateurs. Mais le groupe base la plupart du temps ses communications sur le nombre d’”utilisateurs actifs”. Ils sont 145 millions depuis septembre. 

Mail d’avertissement

La première vague de suppression concernera les comptes qui ont été enregistrés en dehors des États-Unis. Les utilisateurs concernés par la suppression commencent à recevoir des mails d’avertissement, depuis mardi. 

Le groupe a également signalé qu’il analysera à l’avenir les comptes où l’utilisateur se connecte mais n’agit pas. Le groupe a aussi identifié plusieurs critères pour éviter la création d’un compte par un robot. 

Les utilisateurs décédés

Cette élimination sélective inclura les utilisateurs qui ont cessé de publier parce qu’ils sont décédés, à moins qu’un proche qui dispose des codes d’accès, n’utilise leur compte. La politique actuelle de Twitter n’offre la désactivation du compte d’une personne décédée que lorsqu’un tiers de confiance, un parent, par exemple, a prouvé son identité. Cependant, si cette personne peut supprimer un compte, elle ne peut y accéder. 

Sur Facebook, les proches peuvent demander à ce qu’un compte continue d’exister, mais que toutes les interactions soient interdites. Le compte devient alors une sorte de “mémorial”.