Un aveugle au volant de la "Google Car"

Google a eu la bonne idée de faire appel à un aveugle pour illustrer au mieux son dernier projet de conduite automatique.

Steve Mahan a perdu 95% de ses capacités visuelles mais se retrouve pourtant derrière le volant d'une voiture. Enfin, pas exactement... Le vieil homme peut en effet se contenter de s'asseoir sur le siège conducteur et la voiture s'occupe du reste!

Le concept de conduite automatique, déjà annoncé en 2010, est toujours en phase de test chez Google mais affiche plus de 300.000 kilomètres au compteur.

Les recherches en matière de conduite automatique s'accélèrent et Google est loin d'être l'unique compagnie à en financer le développement. Comme l'affirme le magazine The Verge, BMW, Audi, Toyota et certains chercheurs universitaires travaillent sur des projets similaires.

Devant la multiplications des initiatives de ce genre, certains Etats d'Amérique, comme le Nevada, ont d'ailleurs décidé d'adapter leur législation pour faciliter l'accès de ces véhicules à la voie publique.

Comme l'illustre à merveille le cas de Steve Mahan, la voiture automatique pourrait permettre à une frange de la société d'acquérir plus d'indépendance.

  1. Pour 119.000 euros, cette voiture combine énergie solaire et longues distances
    Mise à jour

    Pour 119.000 euros, cette voiture combine énergie solaire et longues distances

    L'entreprise néerlandaise Lightyear a dévoilé mardi matin un prototype de ce qui doit devenir la première voiture électrique roulant grâce à l'énergie solaire sur de longues distances. Le véhicule appelé Lightyear One a été présenté au lever du soleil à Katwijk, aux Pays-Bas. Le Belge Lowie Vermeersch est à l'origine du design de l'engin, dont Lightyear affirme avoir déjà reçu plus de cent commandes.