Plein écran
Illustration © Getty Images/Cultura RF

Un site pornographique laisse fuiter les données de plus d’un million de membres

L’énorme erreur du site de dessins pour adultes pourrait concerner plus d’un million de personnes.

En ces temps où la méfiance envers les sites internet est de plus en plus grande, cette information ne va pas inverser la tendance. Luscious, plateforme américaine spécialisée dans les dessins mangas pour adultes, a laissé fuiter par erreur des données personnes de ses utilisateurs, relaye Le Parisien.

1,2 million de personnes ont vu leurs pseudos, adresses e-mail et pays de résidence être laissés en libre accès pendant quatre jours. Pour s’inscrire sur ce site, une partie des membres utilise une fausse adresse e-mail et un faux nom pour éviter ce genre de mésaventure, alors que d’autres n’hésitent pas à renseigner leur véritable identité… parfois en utilisant une adresse e-mail professionnelle, constate vpnMentor.

Cette société, qui a constaté la fuite, a recensé 40.000 utilisateurs français impactés. Le nombre de Belges touchés n’a pas été précisé.

  1. Amazon ouvre son premier grand supermarché sans caisse

    Amazon ouvre son premier grand supermar­ché sans caisse

    Le groupe Amazon a inauguré mardi à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) son premier grand supermarché sans caisse. Il recourt à la même technologie que celle utilisée jusqu'ici dans de plus petites surfaces, les supérettes Amazon Go. Les responsables du magasin peuvent contrôler la quantité exacte des marchandises emportées à l'aide de caméras, de logiciels, de capteurs et du smartphone du client. Celui-ci quitte simplement le magasin sans passage à la caisse et recevra sa note de façon numérique.
  2. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.