Plein écran
© anp

Vos données personnelles ont-elles été volées? Faites le test

UpdateFacebook prévient depuis lundi ses 87 millions d'utilisateurs affectés par le vol de données de l'entreprise Cambridge Analytica. Parmi ceux-ci figurent 60.957 Belges. Un lien Facebook mis en place mardi permet également aux utilisateurs du réseau social de savoir s'ils sont concernés par le vol de données perpétré par la société britannique.

La firme Cambridge Analytica a récupéré ces données via un questionnaire psychologique sur l'application "This is your digital life" auquel ont répondu 270.000 personnes en 2014. Cela a permis à la société britannique de se constituer une précieuse base de données avant d'être embauchée par l'équipe de campagne de Donald Trump. Elle a ensuite utilisé toutes ces informations à des fins politiques.

Un bandeau en haut de votre fil d'actualité
La majorité des personnes affectées par ce scandale sont des utilisateurs américains, mais Facebook a informé la Commission européenne que 2,7 millions d'entre eux sont des ressortissants européens, dont près de 61.000 Belges. Tous ces membres du réseau social sont avertis par un bandeau en haut de leur fil d'information depuis lundi, avec la précision que l'application "This is your digital life" - utilisée par l'entreprise britannique pour siphonner les données - est désormais bannie du site.

Facebook va également préciser comment supprimer des applications qui ont accès aux informations personnelles des internautes. L'ensemble des utilisateurs devrait avoir été contacté d'ici quelques jours. Ce mardi, le réseau social a également mis en ligne une page intitulée "Comment puis-je savoir si mes informations ont été partagées avec Cambridge Analytica?". La réponse est instantanée en cliquant sur le lien.

Test-Achats demandera des comptes à Facebook mercredi
Test-Achats, avec ses homologues italien (AltroConsumo), espagnol (OCU), portugais (Deco Proteste) et brésilien (Proteste), rencontrera mercredi Facebook pour évoquer le scandale Cambridge Analytica. Ils réclameront des "engagements clairs" en faveur des consommateurs, a annoncé mardi l'organisation dans un communiqué.

Les organisations veulent savoir quelles mesures le réseau social compte prendre pour "éliminer les conséquences et les risques pour les consommateurs et pour s'assurer qu'il garantisse l'application et le respect des droits des consommateurs", détaille Test-Achats. "Mais également pour savoir de quelle façon Facebook compte indemniser les consommateurs pour l'utilisation abusive de leurs données."

"Le symptôme d'un système bien plus large qui doit être revu et corrigé"
Pour Test-Achats, Cambridge Analytica n'est que "le symptôme d'un système bien plus large qui doit être revu et corrigé: celui qui permet que des données soient collectées et partagées avec des tiers sans que les consommateurs ne le sachent et sans rien percevoir en retour".

Pour éviter que le développement de l'économie des données ne s'accompagne d'une "dégénérescence dangereuse", les consommateurs doivent être "mis au centre de celle-ci", selon Test-Achats. "Il est temps de trouver des solutions structurelles pour que tout l'écosystème puisse bénéficier des évolutions technologiques, et pas seulement les entreprises."