Zoom a reconnu que sa réponse aux demandes chinoises "était un échec".
Plein écran
Zoom a reconnu que sa réponse aux demandes chinoises "était un échec". © ANP

Zoom a fermé des comptes de militants des droits de l’Homme à la demande du gouvernement chinois

L'entreprise américaine Zoom reconnaît avoir accédé à des demandes du gouvernement chinois pour fermer les comptes de militants aux États-Unis et à Hong Kong qui voulaient utiliser son application de vidéo-conférence afin de commémorer la répression meurtrière chinoise de Tiananmen.