Plein écran
David Antoine présente "Générations Walibi" © Bailly Production

David Antoine dans "Générations Walibi": “Je suis attiré par la peur”

David Antoine s’est vu confier les manettes de “Générations Walibi” qui sera diffusé à partir de ce dimanche 2 juin (à 18h25) sur RTL TVI. L’animateur de 37 ans, qui officie sur Radio Contact, nous confie ses souvenirs du parc. Rencontre... 

David, quel est le pitch de cette nouvelle émission?

“C’est un docu-réalité qui plongera le téléspectateur dans les coulisses de Walibi.”

Quel sera votre rôle?

“J’irai à la rencontre des personnalités qui font vivre le parc au quotidien depuis parfois des années. Ils sont vraiment très particuliers, j’insiste. 

“Pourquoi avez-vous accepté d’en être?

“Parce qu’on s’est rendu compte que RTL TVI avait très peu été dans les coulisses de Walibi en comparaison à d’autres parcs d’attraction, comme Disneyland Paris. Par contre, je me suis assuré que ce ne serait pas du publireportage. Forcément, on verra le logo du parc partout, plus que dans une émission comme “Expédition Pairi Daiza”, avec laquelle on fera forcément le parallèle. Mais, les équipes de Walibi ont accepté de nous montrer les côtés positifs, comme négatifs. On assistera aussi à quelques couacs.”

Le programme s’appelle “Générations Walibi” car il s’adresse à toutes les générations confondues. Quels sont vos premiers souvenirs liés au parc?

“Je devais avoir 14 ou 15 ans et, pour la première fois, mes parents m’avaient laissé prendre le train seul avec mes potes depuis Mons pour aller à Walibi. J’avais l’impression d’être indépendant, d’être un “grand”. Et, forcément, à l’époque, je me la racontais un petit peu.”

“Plus une attraction me fait flipper, plus j’ai envie de la tester.”

Quelle est l’attraction du parc qui vous terrifie le plus?

“Le Dalton Terror, même si j’aime ça! En haut de cette tour, je me répète sans cesse: “Ça va lâcher, ça va lâcher” jusqu’à ce que ça lâche (rires). Le truc, c’est que, plus une attraction me fait flipper, plus j’ai envie de la tester. Je suis attiré par la peur, en règle générale. Que ce soit pour une attraction ou pour autre chose... Et, pour la petite anecdote, j’ai appris, en rencontrant les employés du parc pour les besoins de cette émission, que la construction du Dalton Terror avait duré 100 jours.”

Dans quelle attraction n’êtes-vous jamais monté?

“A partir du moment où on me dit: “Tu n’oseras pas”, je fonce. En fait, il n’y a que les attractions en 3D ou 4D qui me donnent la nausée. C’est peut-être dû à l’âge (sourire).”

 “Générations Walibi”, à partir du dimanche 2 juin à 18h25 sur RTL TVI.

  1. Mounir et Lydia se confient après Pékin Express: “Le plus difficile, c’était les disputes”
    Interview exclusive

    Mounir et Lydia se confient après Pékin Express: “Le plus difficile, c’était les disputes”

    Après cinq semaines de compétition, l’aventure Pékin Express s’est terminée pour Mounir et Lydia. Depuis, les deux candidats, qui avaient participé à l’émission en tant que jeunes mariés, se sont également séparés. Mounir a annoncé la nouvelle sur Instagram, en précisant toutefois que l’émission n’avait eu aucun rôle dans leur décision. Les deux candidats ont chacun accepté de répondre séparément à nos questions. Et visiblement, l’aventure reste un très beau souvenir pour eux.
  2. Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Ce samedi, RTL-TVI diffusait le cinquième épisode de Pékin Express dans lequel les candidats ont poursuivi leur découverte du Costa Rica. Après avoir été sauvés de l’élimination la semaine dernière, Mounir et Lydia ont repris le départ de la course avec un handicap de taille. Le fameux panneau voiture interdite a également fait son retour, au grand désespoir des binômes, qui se sont tous battus pour décrocher un merveilleux bonus: la visite d’un parc naturel uniquement accessible en avion. 7sur7 revient sur les moments forts de cet épisode.