Dix ans après la révélation, Susan Boyle retente America's Got Talent

VideoC'est un événement qui a marqué un tournant dans le monde des télécrochets: voilà dix ans, Susan Boyle cassait les préjugés en remportant haut la main une audition au départ compromise par son apparence. Le phénomène britannique à la voix d'ange a accepté de tenter l'expérience aux États-Unis pour une saison spéciale.

"I Dreamed A Dream', c'est avec cette chanson que l'Écossaise Susan Boyle avait décroché la mâchoire du jury de Britain's Got Talent. D'autant plus qu'à son arrivée sur le podium, elle avait pu ressentir le scepticisme de ses interlocuteurs visiblement décontenancés par son style vestimentaire peu citadin. Lors de son échange avec les jurés, son optimisme un rien naïf avait provoqué les railleries du public et c'est seulement lorsqu'elle a commencé son premier couplet que par enchantement, les moqueries ont cessé. La quadragénaire avait ému le public aux larmes avec une prestation majestueuse. Forcément devenue le symbole de l'émission, elle avait prouvé qu'à l'ère des physiques lissés, il y avait encore une place pour la surprise et les talents cachés. 

Deuxième
Grande gagnante annoncée, elle avait malgré tout été victime de son succès et des pronostics: persuadés qu'elle était forcément vainqueur, les téléspectateurs n'ont pas pris la peine de se mobiliser et de voter pour elle. Résultat, contrairement à ce qu'en dit la mémoire populaire, Susan Boyle n'avait pas remporté la grande finale. L'heure de la revanche a peut-être sonné avec le nouveau concept d'America's Got Talent qui redonne leur chance aux finalistes malheureux et aux lauréats oubliés des saisons précédentes à travers le monde. 

"Gagner pour ceux que l'on ne voit pas, qu'on n'écoute pas"
Intitulée "America's Got Talent: The Champions", l'émission reprend tout à zéro ou presque: auditions, prestations, votes. Cette fois, Susan Boyle a opté pour le titre "Wild Horses" des Rolling Stones, ce qui lui a valu les félicitations des jurés (dont Simon Cowell devant qui elle avait chanté à l'époque) mais surtout un "golden buzzer" de l'ancienne Spice Girl Mel B. Susan Boyle est donc assurée de participer à la grande finale du programme. "Cette femme est une légende", a commenté la star. "C'est un honneur absolu et un vrai plaisir de vous écouter aujourd'hui, vous et votre voix d'ange. J'aimerais être la femme qui vous donne cette chance que vous méritez", a-t-elle ajouté avant d'appuyer sur le buzzer en or. "J'aimerais être la candidate de ceux qui manquent d'espoir, de ceux qui n'ont pas de voix, de ceux que l'on ne regarde pas. Pour eux, je voudrais être une championne", avait quant à elle résumé la chanteuse écossaise avant de tenter sa chance. Le pari est bien parti pour réussir.

Plein écran
© photo_news
  1. La saison 2 de “Big Little Lies” est finie: ce qu’il faut retenir, les déceptions et pourquoi une saison 3 se justifierait

    La saison 2 de “Big Little Lies” est finie: ce qu’il faut retenir, les déceptions et pourquoi une saison 3 se justifie­rait

    La saison 2 de “Big Little Lies” a pris fin dimanche soir sur HBO. Il y a de fortes chances que ce soit la dernière saison de cette série au casting absolument époustouflant. Les créateurs ont confié que les agendas de Laura Dern, Zoë Kravitz, Shailene Woodley, Nicole Kidman, Reese Whiterspoon et Meryl Streep étaient extrêmement chargés et que la saison 2 relevait déjà du miracle.