Plein écran
© RTBF

"Ennemi Public", la nouvelle série de la RTBF bientôt à l'antenne

Après le succès d'audience de "La Trêve", la nouvelle série belge "Ennemi Public", sélectionnée par le Fonds FWB-RTBF sera diffusée au printemps sur la Une. "Nous avons la volonté de lancer une réelle tradition des séries en Belgique francophone", explique Séverine Jacquet, responsable de l'unité fiction de la RTBF.

Le pitch
"Ennemi Public" relate l'histoire d'un détenu qui est transféré en conditionnelle dans une abbaye après avoir purgé sa peine de prison ferme. L'arrivée de l'ennemi public numéro 1 provoque l'émoi dans le village et, plus particulièrement, après la disparition d'une fillette. La série est écrite par Matthieu Frances, Gilles de Voghel, Antoine Bours, Christopher Yates et Fred Castadot. Ce week-end, "Ennemi Public" a d'ailleurs remporté un prix lors du MIPTV à Cannes.

Financement noir jaune rouge
Il a fallu environ 290.000 euros par épisode pour réaliser la série qui en compte dix d'une cinquantaine de minutes. "Nous avons eu recours à un financement 100% belge", indique Isabel De La Serna, co-productrice. "La fiction est coûteuse à développer, mais c'est le pari que nous nous sommes lancés. Nous avons la volonté de lancer une tradition des séries en Belgique francophone et développer, avec cela, une véritable économie dans ce secteur", poursuit Mme Jacquet.

La série belge, le nouvel eldorado
"L'initiative du Fonds pour les séries a donné envie aux talents belges d'écrire pour la télévision. Certains rêvent de cinéma, pourtant la télévision peut rapporter jusqu'à 300.000 spectateurs en une soirée", selon Mme De La Serna qui espère des parts d'audiences allant de 23 à 24% pour "Ennemi Public". Depuis le lancement de l'initiative du Fonds FWB-RTBF, une vingtaine de projets sont déposés auprès du fonds chaque trimestre, selon Mme Jacquet. "Nous avons programmé la diffusion de deux séries pour 2016, soit 20 épisodes. L'objectif est d'atteindre 40 épisodes par an", conclut-elle.