Plein écran
Funérailles de Gérald Babin le 5 avril à Nemours © afp

Koh-Lanta: la famille de Gérald accable la production

La famille de Gérald Babin, le candidat de "Koh-Lanta" décédé en plein tournage de l'émission, a mis en cause la chaîne de télévision TF1 et la société de production ALP dans un procès verbal dont certains extraits ont été publiés par le Journal du Dimanche.

Au lendemain des accusations lancées par plusieurs témoins anonymes contre les membres de la production de "Koh-Lanta" et les démentis qui ont suivi, la famille de Gérald Babin accable à son tour la société de production ALP et la chaîne de télévision française TF1. Auditionnés par les enquêteurs, les proches du jeune homme de 25 ans décédé au Cambodge, ont évoqué des comportements étranges de la part de certains responsables ainsi que du médecin de l'émission, Thierry Costa, qui s'est donné la mort suite aux premières accusations.

Le médecin était fuyant
"Le médecin était tremblant, bégayant, transpirant et fuyant", a confié la soeur de Gérald Babin au cours de son audition dont certains extraits ont été publiés hier par le JDD. La mère du défunt a elle aussi souligné l'attitude "étrange" du médecin. "Il était incapable de me regarder", a-t-elle expliqué aux enquêteurs. Leila, la compagne de Gérald Babin, est quant à elle revenue sur l'évacuation du jeune homme. "Lorsqu'on a demandé au médecin pourquoi ne pas avoir évacué Gérald en hélicoptère, il a répondu : 'Avec la production, nous avons estimé que ce n'était pas utile'", a-t-elle affirmé.

Incohérences
Les proches du défunt, qui ont déposé six plaintes contre X pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner", "homicide involontaire aggravé", "délit de mise en danger de la vie d'autrui", "délit d'entrave aux mesures d'assistance et d'omission de porter secours", "atteinte à la dignité des personnes" et "travail dissimulé", sont également revenus sur certaines incohérences entre les discours du médecin, selon lequel Gérald se serait plaint de crampes au bras gauche et ceux du présentateur de l'émission, Denis Brogniart, qui leur a parlé de douleurs au bras droit. "Denis Brogniart et le médecin se contredisaient un peu à ce sujet", a indiqué la soeur de Gérald.

Il voulait nous dire quelque chose
Son père, lui, se souvient d'une scène étrange au cours de laquelle Thierry Costa "qui cherchait ses mots, se faisait souffler les réponses par Denis Brogniart ou Franck Firmin-Guion (le président de la société de l'ALP)". "Je pense qu'il voulait nous dire quelque chose mais qu'il ne pouvait pas", a déclaré monsieur Babin qui déplore également le fait de n'avoir pas pu rencontrer les autres candidats de l'émission ni visionner les rushes.