Plein écran
Capture d'écran © France 2

L’échange houleux entre Philippe Besson et Céline Alvarez dans ONPC

Céline Alvarez, autrice et conférencière spécialisée dans la pédagogie des enfants, était l’invitée de l’émission “On n’est pas couché” samedi soir sur France 2. Elle était venue présenter son nouveau livre “Une année pour tout changer et permettre à l’enfant de se révéler”, aux éditions Les Arènes.

La médiatique institutrice est également connue en Belgique pour avoir réalisé un accompagnement pédagogique expérimental de 750 enseignants, sur invitation et avec le soutien de l’ancienne ministre de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Marie-Martine Schyns.

Besson dubitatif

Elle prône une pédagogie alternative et milite pour une éducation “basée sur la connaissance des lois d’apprentissage et d’épanouissement humain”. Des méthodes d’apprentissage qui n’ont pas du tout convaincu Philippe Besson, écrivain et chroniqueur d’un soir dans l’émission de Laurent Ruquier.

“Je suis extrêmement dubitatif sur le fait que votre expérience soit duplicable ou généralisable, en tout cas personne ne le dit aujourd’hui, (...) et ce que vous dites c’est pas non plus à s’évanouir”, déclare le chroniqueur. “Quand je vois un titre Une année pour tout changer, j’ai l’impression que c’était J’ai décidé de maigrir de Jean-Michel Cohen. J’arrive pas très bien à comprendre ce que vous nous dites et grosso modo je me dis: ‘Elle fait un diagnostic pour dire que l’école va très mal, sur lequel on peut être d’accord’ mais à la fin je me dis: ‘Est-ce qu’on est sûrs qu’un Doliprane va guérir le cancer?’” (sic), critique-t-il. 

“Vous devriez avoir un peu honte”

Les propos de Philippe Besson ont piqué au vif l’invitée, qui n’a pas manqué de lui répondre. “Quand je vous écoute je me dis: ‘C’est pour ça vraiment que je veux travailler pour changer l’école parce que si ça fait des adultes comme ça’”, a lâché Céline Alvarez, qui en a rajouté une couche lorsque son interlocuteur lui a dit qu’il était le fils d’un enseignant. “Alors vous devriez avoir un petit peu honte de tenir des propos comme ça”, a-t-elle poursuivi. Réponse cinglante de Besson: “Je n’ai pas envie d’être  dans la secte que vous dirigez!”.

Un échange houleux que vous pouvez voir en intégralité ci-dessous.