Plein écran
Yann Barthès a répondu à l'enquête de "Valeurs Actuelles" © Capture d'écran @Qofficiel

La guerre est déclarée entre “Quotidien” et “Valeurs actuelles”: “Propagande, humiliations, fake news”

Le magazine de droite a consacré une enquête à l’émission “Quotidien” intitulée “la tyrannie des bien-pensants”. L’équipe de Yann Barthès s’est vengée en diffusant gratuitement l’édition de l’hebdomadaire sur les réseaux sociaux.

Guerre ouverte entre “Quotidien” et “Valeurs actuelles”. Si les deux médias s’accrochent régulièrement, le conflit a pris une autre dimension cette semaine après la publication d’une enquête sur “les dessous” de l’émission de Yann Barthès. Le sous-titre donne le ton: “Enquête sur ‘Quotidien’, la machine infernale de Yann Barthès. Propagande, humiliations, ‘fake news’... Comment les têtes à claques du politiquement correct font la loi”.

“Vive les bien-pensants”

L’hebdomadaire poursuit à l’intérieur du magazine. “La recette de Yann Barthès? Un mélange d’information et de divertissement - que les personnes autorisées appellent infotainment -, cocktail séduisant qui permet la très large diffusion d’une propagande bien-pensante savamment mise en scène.”

Des accusations qui n’ont évidemment pas plu aux concernés. “Quotidien” a décidé de diffuser gratuitement sur les réseaux sociaux le numéro de l’hebdomadaire. “Gardez vos 5,50 euros. Demain, n’achetez pas le journal d’extrême droite Valeurs actuelles et lisez gratos le dossier bidon qu’il nous consacre dès aujourd’hui. Et vive les bien-pensants. Bisous”, a écrit Yann Barthès sur Instagram.

Si l’équipe de l’émission a ensuite fait machine arrière, le présentateur a tout de même enfoncé le clou lors du numéro de “Quotidien” de mercredi. “Depuis le temps qu’on l’attendait, merde! Enfin en Une d’un journal d’extrême droite! Je peux enfin mettre un pull lie de vin sur les épaules. Comptez sur nous pour faire une émission de merde, avec de la propagande et des fake news”, a ironisé Yann Barthès.

La passe d’armes ne s’est pas arrêtée pour autant, et “Valeurs actuelles” a dénoncé les agissements de Quotidien en affirmant qu’il s’agit “d’un délit et d’une atteinte à une œuvre intellectuelle”.

  1. Stéphane Pauwels renvoyé en correctionnelle dans le dossier du home-jacking

    Stéphane Pauwels renvoyé en correction­nel­le dans le dossier du ho­me-jac­king

    La chambre du conseil de Mons a renvoyé lundi vingt-sept personnes, dont l’ancien animateur de télévision Stéphane Pauwels, devant le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, pour être jugé dans un vaste dossier de home-jackings traité par le parquet fédéral. Un procès devrait avoir lieu rapidement, des suspects étant en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé l’information.
  2. Liège, Malmedy et Huy, le Jour le Plus Court en quatre lieux

    Liège, Malmedy et Huy, le Jour le Plus Court en quatre lieux

    Le court métrage belge francophone sera mis à l’honneur entre le mercredi 18 et le dimanche 22 décembre, lors de l’opération du “Jour le Plus Court”. À cette occasion, plusieurs communes de la Fédération Wallonie-Bruxelles projetteront des films de réalisateurs belges. Au total, plus de 135 courts métrages francophones seront diffusés dans près de 30 lieux à Bruxelles et en Wallonie, à la télévision et en VOD. Cette 6ème édition est parrainée par l’acteur Yannick Renier.