La réponse de CNN à Trump

Il y a deux jours, Donald Trump diffusait sur son compte Twitter une vidéo surréaliste dans lequel on le voit tabasser un homme dont le visage a été remplacé par le logo de CNN. #FraudeNewsCNN indiquait le président américain à l'égard de la chaîne d'actualité américaine qu'il a pris en grippe, l'accusant de diffuser de fausses informations à son encontre. La première réaction de CNN avait été plutôt laconique mais néanmoins percutante: "Nous continuerons à faire notre job. Il devrait commencer à faire le sien".

"Mon nom est CNN et j'ai été agressé par le Président des USA"
Lundi, l'écrivain Mark Humphries a tweeté en réponse une vidéo créée par Viceland (la chaîne du site d'infos Vice) et qui reprend les codes de la vidéo diffusée 24 heures plus tôt par le président américain. La séquence démarre d'ailleurs par celle-ci, suivie du témoignage du logo CNN agressé par Trump: "Il y a beaucoup de risques associés au métier de journalisme mais je ne savais pas qu'être tabassé par le président en serait un et pourtant. Mon nom est CNN et j'ai été agressé par le Président des Etats-Unis".

Cynisme
"Le matraquage a commencé il y a un certain moment, surtout en ligne", explique ensuite le logo CNN alors que les tweets du président critiquant CNN se succèdent à l'écran. "Donald Trump a commencé à m'appeler 'fake news', ce qui est aussi douloureux pour moi que de devoir l'appeler 'président des Etats-Unis'", poursuit la voix avec cynisme. "Il a aussi dit que CNN rapportait des mensonges ce qui est vrai, il faut le reconnaitre.: CNN a rapporté les mensonges de Trump à propos du certificat de naissance d'Obama, à propos de la taille de la foule rassemblée pour son investiture, à propos de.... pardon, de combien de temps je dispose?", demande le personnage qui évoque ensuite le choc causé par son agression physique en fondant en larmes. "Je suis toujours aussi choqué depuis qu'il m'a attrapé par les pixels. C'est déjà difficile d'expliquer à un adulte que le leader du monde libre t'a cogné dans un GIF, mais c'est encore plus dur d'expliquer ça à tes enfants."

Apparaît ensuite le logo Fox News, sa chaîne rivale et pro-républicaine: "Même nous, on trouve que c'en est trop et on en est très en colère".

On attend à présent la réponse de Donald Trump.