Plein écran
© photo_news

La RTBF dévoile le visage de son nouveau siège à Reyers

L'administrateur délégué de la RTBF, Jean-Paul Philippot, a dévoilé mardi la maquette du nouveau siège du service public au boulevard Reyers, à Bruxelles. Représentant une surface de 38.000 mètres carrés, soit la moitié du siège actuel, pour un montant de 150 millions d'euros, le nouveau bâtiment sera intégré à un quartier qui sera complètement transformé d'ici 2030. L'élaboration du projet a été confiée fin janvier à deux bureaux d'architecture belges: MDW Architecture, qui a notamment conçu l'Hôtel de Police de Charleroi, et le bureau V+ Vers Plus de Bien Être.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

"L'idée est de construire un bâtiment qui s'intègre à un projet beaucoup plus vaste, avec la volonté d'être un pôle audiovisuel moderne et innovant", commente le président du conseil d'administration de la RTBF, Jean-François Raskin.

Et de fait, le bâtiment, qui sera couvert de parois de verre et conçu dans un style épuré, sera intégré au nouveau quartier Reyers, baptisé MediaPark. En accord avec la Région bruxelloise et la commune de Schaerbeek, il accueillera les sièges respectifs de la RTBF et de la VRT, mais aussi de nouveaux logements, des surfaces pour de nouvelles entreprises innovantes, des écoles supérieures et des équipements publics liés au secteur des médias.

Le nouveau siège de la RTBF sera financé en partie sur fonds propres et en partie par des emprunts bancaires. Quant à l'ancien bâtiment, "un radiateur à ciel ouvert datant des années 1970", il sera vendu, précise M. Philippot.

Les locaux flambant neufs de la RTBF accueilleront ses 1.300 collaborateurs d'ici 2021. Les demandes de permis seront déposées en 2017 et le démarrage des travaux est prévu pour fin 2018. "Le bâtiment sera beaucoup plus compact que le précédent, mais il sera aussi beaucoup plus modulable, avec plus de 80% de surfaces polyvalentes et d'espaces de travail non cloisonnés", ajoute M. Philippot. Concrètement, le rez-de-chaussée sera dédié aux activités destinées au public avec, entre autres, un espace agora et un café-restaurant, deux étages seront réservés aux newsrooms et à la production de contenu, tandis que les derniers niveaux seront occupés par des bureaux.

Par ailleurs, "les frais de fonctionnement du bâtiment seront réduits de moitié, dans la mesure où le nouveau complexe sera conçu dans le respect de l'environnement", conclut M. Philippot.

De son côté, la VRT a également désigné le concepteur de son nouveau bâtiment en janvier. Celui-ci devrait sortir de terre plus ou moins simultanément à celui de la RTBF.