Plein écran
Nicole Kidman dans "Big Little Lies". © DR

La saison 2 de “Big Little Lies” est finie: ce qu’il faut retenir, les déceptions et pourquoi une saison 3 se justifierait

La saison 2 de “Big Little Lies” a pris fin dimanche soir sur HBO. Il y a de fortes chances que ce soit la dernière saison de cette série au casting absolument époustouflant. Les créateurs ont confié que les agendas de Laura Dern, Zoë Kravitz, Shailene Woodley, Nicole Kidman, Reese Whiterspoon et Meryl Streep étaient extrêmement chargés et que la saison 2 relevait déjà du miracle.

Il faudrait également que les créateurs du show se mettent d’accord sur la direction à donner à l’histoire. La réalisatrice Andrea Arnold avait été engagée pour la saison 2. On lui avait promis qu’on respecterait ses visions et sa façon de raconter l’histoire. Au final, le réalisateur Jean-Marc Vallée, qui officiait sur la saison 1, a été rappelé et aurait remonté toute la saison dans le dos de celle qui a pris les images. C’est moche. Et ça relance un débat sur la place laissée aux femmes à Hollywood.

Ce qu’il faut retenir de la saison 2

Meryl Streep incarne la belle-mère la plus atroce de toute l’histoire du petit écran. Sa simple présence dans la lucarne irrite le téléspectateur et pour cause: cette bouche pincée, le mot gentil qu’elle offre avant de balancer ensuite les pires horreurs, sa conviction profonde d’avoir raison sur tout et sur tout le monde... Ça vous rappelle quelqu’un? Mary Louise n’aurait pas pu être aussi juste, aussi incisive, aussi féroce si elle n’avait pas été incarnée par Meryl Streep, multi-oscarisée.

Plein écran
Meryl Streep et Nicole Kidman dans “Big Little Lies”. © Instagram

On prend un plaisir fou à la voir se faire retourner comme une crêpe par Céleste au tribunal où elles se trouvent parce que Mary-Louise a ouvert les hostilités. La belle-mère croit que sa belle-fille n’est pas capable de s’occuper de ses enfants. Maintenant que son fils est mort, elle estime que c’est chez elle qu’ils seront le plus en sécurité. Pour étayer ses dires, Mary-Louise étale notamment au grand jour les aventures d’un soir de Céleste. Elle est ignoble. Quand Céleste, avocate, décide de l’interroger, qu’elle la met face à ses contradictions et qu’elle lui répond sur le même ton, on a envie d’applaudir devant notre écran.

Plein écran
Meryl Streep dans "Big Little Lies" © DR

On retiendra que Céleste, enfin, arrête d’être passive et prend enfin son destin en main. Les faux-semblants ont laissé place à une sincérité bouleversante et même si c’est parfois assez peu crédible, on aime la voir relever le menton et se battre pour elle-même.

Le meilleur moment de la saison 3

On le doit à l’exceptionnelle Laura Dern. Ses interventions n’ont jamais cessé de nous faire rire. Renata est enragée et quand elle défonce le circuit de train de son mari à coup de battes de baseball, c’est l’honneur de toutes les femmes trompées qu’elle réhabilite. C’est jouissif. On ne vous raconte même pas son échange avec Mary-Louise au Starbucks. Elle est à deux doigts de lui sauter à la gorge, et à raison. On n’ose imaginer l’état de nerfs dans lequel se trouve Laura Dern quand la caméra cesse de tourner. 

Plein écran
Laura Dern alias Renata dans "Big Little Lies". © DR

Les déceptions

Le personnage de Zoë Kravitz était inexploité dans la saison 1. Elle gagne du temps de présence à l'écran dans la saison 2 mais ses interventions ne sont jamais vraiment passionnantes. Elle est généralement silencieuse et elle n’a pas de ligne narrative très percutante. Bien sûr, on tente d’expliquer pourquoi elle a poussé Perry. Sa maman la battait quand elle était enfant et quand elle a vu Perry frapper Céleste, c’est un peu sa mère qu’elle a poussée dans le vide. On lui cherche vaguement une excuse mais on ne sent pas le même investissement pour son personnage que les autres.

Plein écran
Zoë Kravitz dans "Big Little Lies". © DR

Idem pour le personnage de Shaileen Woodley.  Jane a été violée et n’a plus connu d’hommes depuis. Elle essaie de faire confiance à nouveau. C’est génial: elle va mieux. Mais c’est creux et superficiel. À croire qu’elle n’était intéressante que lorsqu’elle souffrait. Il y avait pourtant beaucoup à dire sur son processus de guérison...

Pourquoi la saison 3 se justifierait malgré tout

Parce qu’on aimerait bien voir comment Madeline s’en sort avec Ed. Elle lui promet que “le pire” est derrière eux quand il lui propose de renouveler leurs vœux. Qu’elle ne lui mentira plus. Sauf qu’à la fin de la saison, elle se rend au commissariat avec ses quatre copines. Elles vont enfin raconter ce qu’il s’est passé la nuit au Perry est mort. Madeline a-t-elle déjà avoué à Ed son implication dans ce décès soudain?

On aimerait voir aussi comment elles vont payer leurs mensonges. Est-ce que celle qui a poussé Perry paiera plus que les autres? Et est-ce que maintenant que la vérité est révélée au grand jour, seront-elles toujours amies?

Plein écran
Big Little Lies © DR
  1. Mounir et Lydia se confient après Pékin Express: “Le plus difficile, c’était les disputes”
    Interview exclusive

    Mounir et Lydia se confient après Pékin Express: “Le plus difficile, c’était les disputes”

    Après cinq semaines de compétition, l’aventure Pékin Express s’est terminée pour Mounir et Lydia. Depuis, les deux candidats, qui avaient participé à l’émission en tant que jeunes mariés, se sont également séparés. Mounir a annoncé la nouvelle sur Instagram, en précisant toutefois que l’émission n’avait eu aucun rôle dans leur décision. Les deux candidats ont chacun accepté de répondre séparément à nos questions. Et visiblement, l’aventure reste un très beau souvenir pour eux.
  2. Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Ce samedi, RTL-TVI diffusait le cinquième épisode de Pékin Express dans lequel les candidats ont poursuivi leur découverte du Costa Rica. Après avoir été sauvés de l’élimination la semaine dernière, Mounir et Lydia ont repris le départ de la course avec un handicap de taille. Le fameux panneau voiture interdite a également fait son retour, au grand désespoir des binômes, qui se sont tous battus pour décrocher un merveilleux bonus: la visite d’un parc naturel uniquement accessible en avion. 7sur7 revient sur les moments forts de cet épisode.