Plein écran
Elisabeth Moss dans “The Handmaid's Tale”. © AP

“La servante écarlate” diffusée sur La Trois ce mercredi

La série qui s’inspire de la dystopie imaginée par Margaret Atwood débarque sur les écrans belges à 21h05, ce mercredi 8 janvier.

Difficile de passer à côté de la série “The Handmaid’s Tale” (“La servante écarlate”) à l’heure de #MeToo et des débats sur la procréation. Margaret Atwood nous plonge dans une Amérique marquée par une crise environnementale qui a rendu la majorité des femmes stériles. Dans ce nouveau monde qui aurait échappé à la fin de l’humanité, les femmes ont perdu toute citoyenneté. Les “fils de Jacob”, un groupe totalitaire religieux, est au pouvoir et quelques femmes, les “servantes écarlates”, sont chargées de “sauver la natalité”.

La série a reçu de nombreux prix aux Golden Globes et aux Emmy Awards. Elle frappe par sa puissance, son récit impossible et pourtant si réel, sa photographie, ses personnages uniques et la qualité de ses acteurs: Elisabeth Moss et Joseph Fiennes. Aux États-Unis, de nombreuses femmes ont défilé avec des costumes de servantes pour lutter contre les lois anti-avortement. La série fait écho aux malaises de la société comme la persécution des homosexuels, les viols et cette envie de révolte de plus en plus présente dans les dystopies au cinéma.

À moins d’avoir accès aux chaînes HBO, OCS ou certaines plateformes de téléchargement, c’est la première fois que les téléspectateurs belges pourront suivre ce programme. La Trois le diffusera gratuitement en version originale sous-titrée et ensuite sur auvio.

Pour les fans de la série, voici notre avis sur le premier épisode de la troisième saison. Une quatrième saison est prévue pour l’année 2020. La majorité des acteurs principaux devraient participer au tournage, mais celui-ci n’a pas encore commencé. 

Plein écran
Des manifestants habillés en servantes pour lutter contre les lois anti-avortement, dans le Missouri, en décembre 2019. © AP