Plein écran
© Photo News

La VRT met fin au contrat sur son nouveau siège et part sur un autre projet

mise à jourLa VRT a décidé d’interrompre avec effet immédiat sa collaboration avec l’actuelle équipe d’ingénieurs et d’architectes pour son nouveau siège, selon une décision du conseil d’administration sur proposition de la direction de la chaîne publique flamande, indique lundi cette dernière. La VRT se lance dans l’étude d’un nouveau projet, sans en préciser l’agenda.

Le projet actuel émanait de l’association temporaire Robbrecht & Daem + Dierendonckblancke architects + Arup UK + VK group. La VRT indique avoir mis fin à leur contrat car elle ne pense pas que le projet de construction pourra être réalisé sans dépassement du budget prévu; un débordement jugé “inacceptable” par la direction.

“Le budget repose sur l’autofinancement grâce à la vente des terrains et vise un gain d’efficience par le biais de la construction d’un bâtiment plus petit et plus économique, conformément aux accords passés avec le gouvernement flamand”, ajoute la chaîne.

La VRT a pris la décision de s’installer dans un nouveau bâtiment sur le site actuel du boulevard Reyers, à Schaerbeek. En 2015, la chaîne a choisi son équipe d’architectes, qui a présenté le projet l’an dernier. Mais il y a quelques semaines, De Tijd révélait qu’un différend était apparu cet été entre la direction et les architectes au sujet d’une augmentation des coûts. Les entrepreneurs auraient demandé au moins 186 millions d’euros, soit bien plus que les 150 millions initialement prévus. La VRT souhaitait dès lors que le projet soit modifié, ce qui a mené à un désaccord avec les architectes ainsi qu’à un retard. La chaîne publique avait en effet déjà indiqué en juin que le déménagement n’aurait pas lieu avant 2024.

La VRT préfère choisir de nouveaux plans et entamera donc une nouvelle procédure en ce sens. Quant aux conséquences sur l’agenda du projet, le porte-parole n’a pas livré d’informations.

S’il regrette qu’une partie du travail soit “perdue”, le ministre flamand des médias, Benjamin Dalle (CD&V), se montre compréhensif par rapport à la décision de la chaîne. “Le nouveau bâtiment doit être réalisé dans un cadre budgétaire clair, ce qui, selon la VRT, n’était plus possible avec l’actuel bureau d’architectes.”

De son côté, la RTBF ne fait pas de commentaires. Les deux projets étant “totalement distincts”, la décision de la VRT n’aura pas d’influence sur celui de la chaîne publique francophone. Celle-ci est quant à elle en attente de certains permis.

Le chantier du projet Mediapark, centré sur la construction de nouveaux sièges pour la RTBF et la VRT, doit débuter cet automne. Mediapark prévoit également le développement progressif de 2.000 à 2.500 futurs nouveaux logements, la construction d’équipements de proximité (commerces, écoles, crèches, ...) ainsi que la création d’un parc de huit hectares. Au total, ce sont plus de 300.000 mètres carrés qui doivent sortir de terre dans les prochaines années.