Plein écran
La juge d'instruction Anne Gruwez dans le documentaire "Ni juge ni soumise" © Capture d'écran YouTube

Le documentaire “Ni juge, ni soumise” diffusé pour la première fois à la télévision

Le documentaire de Jean Libon et d’Yves Hinant sera diffusé ce mercredi soir sur la Une.

Véritable OVNI cinématographique, le documentaire “Ni juge, ni soumise” avait fait couler beaucoup d’encre lors de sa sortie au cinéma en février 2018.

Encensé par la critique et le public, le film, dans lequel on suit le quotidien de la juge d’instruction bruxelloise Anne Gruwez dans son travail, est reparti avec le Magritte et le César du meilleur documentaire.

Il n’avait cependant pas plu à son supérieur hiérarchique de l’époque, le président du tribunal de première instance de Bruxelles Luc Hennart. Celui-ci avait interdit à sa collègue de s’exprimer publiquement sur le film et de se rendre à la cérémonie des Magritte (où elle était finalement présente). “J’ai beaucoup d’estime pour Anne Gruwez, une femme intelligente. Mais elle a été complètement instrumentalisée et je crois qu’à un moment, elle a perdu la maîtrise”, expliquait alors Luc Hennart qui comparait Mme Gruwez à “un singe assis sur un orgue de barbarie.” “Le documentaire est un prétexte pour mettre en scène un personnage, celui d’Anne Gruwez, dans tous ses états”, regrettait-il.