Plein écran
Les binômes ont eu le plaisir de faire du jet-ski sur le Rio Dulce. © RTL-TVI

Le retour de l’impitoyable drapeau noir: notre récap’ de l'épisode 3 de Pékin Express

Entre balade en jet-ski et des retournements de situation en cascade grâce au fameux drapeau noir, ce troisième épisode de Pékin Express diffusé samedi soir sur RTL-TVI a une nouvelle fois été fort en émotion. 7sur7 vous en fait le résumé. 

Cette troisième étape de Pékin Express - la dernière au Guatemala avant de mettre le cap sur le Costa Rica - commence sur les rives du Rio Dulce. Au total, les sept équipes toujours dans la course ont trois jours pour parcourir 300 kilomètres et se rendre à Guatemala City. 300 kilomètres c’est peu, mais c’est parce que les candidats vont passer par Livingston, un village par lequel on ne peut accéder que par le fleuve, ou par la mer des Caraïbes. Les trois premières équipes arrivées dans ce village exceptionnel seront qualifiées pour l’épreuve d’immunité, et la première remportera le téléphone express. 

Blindtest

Et puisque l'étape risque d’être très courte, Stéphane Rotenberg lance un nouveau défi aux binômes. Sept joueurs de xylophone, appelé “marimba” au Guatemala, sont disséminés dans la ville et interprètent des standards de la chanson française. Les équipes doivent identifier trois chansons afin de recevoir les indications pour la suite de la course.

La mission s’annonce plus difficile que prévu puisque les marimbas ont des sonorités très particulières. Mélomanes, les sœurs sont les premières à identifier trois titres. Elles sont ensuite rapidement suivies par les autres équipes, qui sont toutes ravies d’apprendre que la course se poursuit... en jet ski. Mais elles sont loin d’imaginer ce qui les attend quelques kilomètres plus loin. Après avoir remonté le Rio Dulce à toute vitesse, les duos apprennent en effet qu’ils doivent troquer le jet ski contre une barque et ramer sept kilomètres à contre-courant. 

Remontada

S’ils ont d’abord bien du mal à trouver leur équilibre sur leur barque très instable, Steve et Martine, qui a toujours un pied dans une attelle, effectuent une remontée impressionnante et mènent la course, suivis par les deux frères bûcherons, Thomas et Mathieu. De leur côté, Fabrice et Briac ont toutes les peines du monde à maintenir le cap. À bout de nerfs, Briac finit même par casser sa rame en deux. Un coup dur qui n’empêche pas le duo de rester en tête de la course. Après une longue épreuve, ce sont finalement Thomas et Mathieu, Steve et Martine, et Fabrice et Briac qui se qualifient pour l’épreuve d’immunité.

Après une nuit chez l’habitant, où Julia a fêté ses 23 ans en compagnie de ses hôtes, et où Fabrice en a profité pour prendre une douche totalement nu sous les yeux médusés de Briac, les trois binômes qualifiés pour l’épreuve d’immunité ont retrouvé Stéphane Rotenberg dans un restaurant. Ils ont dû réaliser un “tapado”, une sorte de bouillabaisse locale, à l’aveugle. Finalement, c’est Steve et Martine qui se qualifient d’office pour la prochaine étape, et remportent par la même occasion une nuit dans un hôtel de luxe et un vol en hélicoptère.

La menace du drapeau noir

Pour les autres, la course reprend à Puerto Barrios... avec le retour du fameux drapeau noir. Cette année, la règle a quelque peu changé: le binôme qui franchit la ligne d’arrivée avec le drapeau noir finit automatiquement en dernière place, et doit choisir l'équipe qu’il affrontera lors du duel final. En revanche, les règles pour passer le drapeau noir sont plus simples. Il suffit de croiser un autre binôme, qu'il soit à pied ou en voiture. Quelles que soient les circonstances, il doit s’arrêter et accepter le drapeau. Steve et Martine ont la lourde tâche de désigner qui va débuter la course avec ce handicap, et ils choisissent Lætitia et Aurélie.

Heureusement, les deux sœurs parviennent rapidement à s’en débarrasser en le donnant à Kléofina et Julia. Un peu plus tard, elles s’attirent les foudres de Mounir et Lydia en volant la voiture qui venait tout juste de s’arrêter pour eux. Et puisqu’une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le couple finit également par hériter du drapeau noir.

Le duel

Après une étape à se passer le drapeau comme une patate chaude, ce sont finalement Jade et Fabienne qui finissent la course avec ce dernier. Elles choisissent alors Lætitia et Aurélie pour le duel final. 

Jade et Aurélie doivent se rendre à la Torre del Reformador, à l’autre bout de la ville, avant de revenir au point de départ avec 35 quetzals gagnés en cirant les chaussures des passants. Malheureusement, Jade n’est pas parvenue à récolter la somme demandée avant Aurélie. C’est donc la fin de l’aventure pour elle et sa mère Fabienne, puisque l’enveloppe l’a une nouvelle fois décidé: l’épreuve était éliminatoire.

Retrouvez Pékin Express tous les samedis à 20h30 sur RTL-TVI et en streaming sur RTL Play.