Plein écran
© afp

Léa Salamé réagit à l’arrêt d’ONPC: “Laurent Ruquier en avait un peu marre”

L’ancienne chroniqueuse d’ “On n’est pas couché” n’a pas été surprise par l’annonce de l’arrêt de l’émission.

Après quatorze ans d’antenne, “On n’est pas couché", l’émission de Laurent Ruquier diffusée le samedi soir sur France 2, va tirer sa révérence. L’animateur a annoncé à l’AFP que son programme s’arrêterait en juin, et qu'il réfléchissait déjà “à d’autres projets en accord avec la chaîne, y compris pour le samedi soir”. Une annonce qui n’a pas surpris Léa Salamé, qui a officié en tant que chroniqueuse de 2014 à 2016. “Ça ne m’a pas étonné des masses parce que je sais que Laurent Ruquier en avait un peu marre”, a confié la journaliste dans une interview pour la chaîne YouTube “Télé-Travail” de Timothée Vienne.

“Je pense que ça a été une émission hyper importante et je pense que c’est extrêmement difficile aujourd’hui de créer une marque en télévision. Pendant une semaine, on parlait de ce qui s’était passé samedi soir chez Ruquier”. 

Léa Salamé a tiré beaucoup de leçons de son passage dans ONPC: “C’est la seule émission qui avait le courage d’aller repérer une petite gonzesse de chaîne d’info et de la balancer sur le premier talk-show de France en lui disant ‘Allez maintenant vas-y, donne ton avis à un réalisateur sur son film’. Je leur disais tout le temps ‘Mais qui je suis moi pour dire à un réalisateur qui a bossé deux ans sur son film que j’ai trouvé que c’était de la merde?’. Chaque fois, pendant deux ans, j’avais mal au bide d’y aller... C’est une émission qui a marqué et qui, moi, m’a énormément aidée”, a-t-elle conclu.

  1. “Terrace House”: la télé-réalité “authentique” est en fait aussi manipulatrice que les autres

    “Terrace House”: la télé-réa­lité “authenti­que” est en fait aussi manipula­tri­ce que les autres

    On vous le disait ici: l’émission de télé-réalité japonaise “Terrace House” vient d’être arrêtée à la suite du suicide d’une participante. Dans “Terrace House”, six personnes, trois jeunes hommes, autant de jeunes femmes, emménagent ensemble dans une maison luxueuse. Il n’y a ni jeux ni défis ni scénario: ils vivent “normalement” sous l'œil des caméras. La presse internationale avait souligné, au moment de son lancement sur Netflix en 2015, que “Terrace House” est une télé-réalité où il ne se passe rien.