“Locke and Key” sur Netflix: les mystérieuses clés que tout le monde voudra posséder

7sur7 à HollywoodIl aura fallu dix ans pour que la BD “Locke and Key” soit enfin portée à l’écran. Hulu avait montré son intérêt avant de se rétracter et de passer la main à Netflix. Tant mieux: elle sera accessible au plus grand nombre. La série “Locke and Key”, disponible vendredi, est basée sur la bande-dessinée du même nom de Joe Hill, le fils du maître de l’horreur Stephen King. 

Plein écran
"Locke and Key" sera lancé vendredi sur Netflix. © Netflix

L’histoire est celle de la famille Locke qui quitte Seattle pour s’installer dans la mystérieuse maison de famille du paternel, peu après son assassinat. Très vite, les enfants découvrent que la maison cache des clés magiques. L’une des clés fait apparaître une porte qui s’ouvre sur l’endroit du monde dans lequel on souhaite se rendre. Une autre permet à celui qui la possède de prendre l’apparence physique de la personne de son choix. Ces clés sont amusantes mais elles donnent aussi un pouvoir sans limite à ceux qui les détiennent. Elles font donc des envieux. Une mystérieuse femme appelée Dodge est prête à tout pour s’en emparer. Les enfants vont devoir se battre contre des forces surnaturelles et leur combat leur donnera peut-être des réponses sur la mort étrange de leur père. 

Fantastique et familial plutôt que série d’horreur

“Locke and Key” est une série grand public en dix épisodes. Pas besoin d’avoir lu la BD pour apprécier l’histoire. On est tout de suite happés par l’ambiance mystérieuse qui flotte dans l’air. Les fans de la bande dessinée seront peut-être même un peu déstabilisés. “C’est une adaptation”, nous expliquait récemment la “showrunneuse” de la série, Meredith Averill, à Beverly Hills. “Joe Hill a collaboré avec nous pour en faire une série télé. Je sais que les fans sont souvent très protecteurs avec la chose qu’ils aiment. Il suffit de voir les critiques concernant le retour de Star Wars. Nous avons beaucoup réfléchi et on a tout fait pour rester fidèles à ce que Joe a fait tout en nous appropriant l’histoire.” “Locke and Key” est une série fantastique et un drame familial là où la bande-dessinée lorgnait plutôt vers l’horreur.

Meredith Averill a travaillé sur “The Haunting of Hill House”, un autre succès Netflix. “C’était un excellent entraînement.”

Plein écran
Connor Jessup et Darby Stanchfield dans "Locke & Key". © Christos Kalohoridis/Netflix

Le personnage le plus difficile à écrire fut celui de Nina Locke, la mère de famille. Darby Stanchfield, son interprète, nous expliquait qu’elle avait pu prendre de grandes libertés par rapport au personnage de la BD. “Je ne ressemble même pas à Nina. Ils m’ont dit: ‘On aime ce que tu dégages et les éléments que tu vas apporter au personnage’. Le casting a beaucoup aidé. Ces enfants pourraient être les miens.” Nina est un personnage intéressant. Dès qu’elle est confrontée à la magie des clés cachées dans la maison, elle oublie aussitôt son expérience. C’est le cas de tous les adultes. 

Les enfants sont livrés à eux-mêmes parce qu’ils sont les seuls à avoir conscience du pouvoir de ces clés. Ils doivent lutter contre les forces du mal avec leurs propres armes. Nina aurait pu rester passive mais elle enquête de son côté sur la mort soudaine et violente de son mari. “Ils ont mis autant de poids sur ses épaules, elle résout le mystère à sa propre façon. Elle est dans le monde réel tandis que ses enfants font la même chose mais dans un environnement fantastique.”

“Je devais me jeter contre le mur”

Dans ce monde irréel, les enfants doivent se battre contre des ombres gigantesques. Elles se déplacent contre les murs de la maison et sont plus menaçantes que jamais. La bataille est épique. “C’est sûrement très chouette à voir mais c’est autre chose quand vous tournez ces scènes”, nous raconte Connor Jessup, interprète du fils aîné de la famille Locke, Tyler. “Je devais me jeter contre un mur et faire semblant que quelqu’un était en train de m’étrangler. Ce n’est pas ce que j’ai préféré tourner. Moi, j’ai adoré tourner la séquence dans les grottes sous-marines où tout à coup, on comprend les choses, tout se met en place. C’est excitant.”

Plein écran
© Ken Woroner/Netflix

La série “Locke & Key” est une série fantastique mais elle s’intéresse aussi aux problèmes rencontrés par les adolescents: histoires d’amour, intégration à l’école, harcèlement, mésentente avec les parents. La série parle aussi du deuil. Tout ce que les enfants font a un lien avec leur père disparu. Tyler, lui, culpabilise. “Il ne sait pas comment gérer le fait que son père est mort et comment gérer le fait qu’il est mort sous ses yeux. Il se rejette la faute et c’est autodestructeur et douloureux.”

“Locke and Key” sera en ligne sur Netflix dès vendredi. On ne sait pas encore si elle connaîtra une deuxième saison. “Ce qui est génial avec Netflix, c’est que 260 millions de personnes ont accès à la série”, se réjouit Darby Stanchfield. “Mais vous ne savez jamais... Il y a tellement de séries à voir sur Netflix. Vous ne savez du coup pas si vous devez dire adieu à votre personnage ou si vous devez lui dire à plus tard. Alors vous faites la promotion de la série et vous attendez.”