"Madame Lucet n'aura plus aucun grand patron en interview"

VideoMardi soir, France 2 diffusait un numéro de "Cash Investigation" très accablant pour l'industrie des smartphones. Travail d'enfants en Chine par des sous-traitants, conditions de travail inhumaines dans les mines de tantale en RDC, l'émission n'épargne aucune grande marque de téléphone, de Samsung à Apple en passant par Nokia ou encore LG. Interpellé de manière très directe par Elise Lucet (voir ci-dessus), le patron de Haiwei France a répondu à la controverse.

"J'ai activé tous mes réseaux et Madame Lucet n'aura plus aucun grand patron en interview, sauf ceux qui veulent des sensations extrêmes ou des cours de Media Training!", a-t-il dit lors d'une conférence organisée par un hebdomadaire français. Comme on le voit dans cet extrait ci-dessus, François Quentin réclame les cartes d'identité et de presse à la présentratrice du 13 heures de France 2 (elle l'est depuis 2005). Le patron de Haiwei France assure qu'il ne la connaissait pas. "Je pense que c'est ce qui lui a déplu", a-t-il ajouté.

"Nous avons une tolérance zéro sur ce point (le travail infantile, NDLR) et nous avons immédiatement cessé toute collaboration avec cette entreprise (LCE, basé à Nanchang, NDLR)", a également fait valoir le patron d'entreprise, selon L'usine digitale.fr, un site d'info spécialisé dans l'industrie du numérique. Le chef d'entreprise affirme également que Haiwei - numéro 3 des ventes de smartphones dans le monde - avait détecté le problème chez son fournisseur d'écran en mai dernier, soit un mois avant la prise de bec avec la journaliste de France 2. Il a enfin promis aux salariés, partenaires et clients de Haiwei l'envoi prochain d'un message pour les rassurer sur les pratiques de la marque, excluant en revanche toute communication plus globale. Pas sûr que cela suffise à éteindre l'incendie provoqué par la diffusion de l'émission d'investigation de France 2.

L'émission est à (re)voir via ce lien.

  1. La saison 2 de “Big Little Lies” est finie: ce qu’il faut retenir, les déceptions et pourquoi une saison 3 se justifierait

    La saison 2 de “Big Little Lies” est finie: ce qu’il faut retenir, les déceptions et pourquoi une saison 3 se justifie­rait

    La saison 2 de “Big Little Lies” a pris fin dimanche soir sur HBO. Il y a de fortes chances que ce soit la dernière saison de cette série au casting absolument époustouflant. Les créateurs ont confié que les agendas de Laura Dern, Zoë Kravitz, Shailene Woodley, Nicole Kidman, Reese Whiterspoon et Meryl Streep étaient extrêmement chargés et que la saison 2 relevait déjà du miracle.