Plein écran
Steve et Martine. © RTL-TVI

Martine réagit à son départ de Pékin Express: “On aurait pu gagner”

Interview exclusiveSamedi soir, Steve et Martine ont été contraints d’abandonner Pékin Express. Le duo, qui était pourtant régulièrement en tête de course, a  dû s’arrêter pour raison médicale. Martine s’était fracturé la cheville lors de la toute première épreuve de l’aventure et a malheureusement vu sa blessure empirer au fil des jours. Cette dernière est revenue sur les raisons de son départ et s’est confiée sur son expérience dans une interview pour 7sur7.

On vous a quitté en très bonne position dans l’épisode 5 pour finalement apprendre votre départ au début de l’épisode 6. Que s’est-il passé?

Je me suis blessée à la cheville pendant le paddle dans le premier épisode. Le médecin m’avait fait une première radio et m’avait avertie que je devrais en faire une nouvelle radio de contrôle quinze jours après. Et à cette fameuse radio de contrôle, ils ont constaté que la fracture s’était aggravée. Elle s’était élargie. Du coup c’est normal qu’ils aient pris cette décision pour ma santé et pour mon avenir. Ça me fait beaucoup de peine de sortir pour raisons médicales. Surtout qu’on était en tête de la course, on aurait pu gagner... Mais c’est la vie, c’est comme ça.

Vous vous attendiez à une telle décision de l’équipe médicale?

Non, pas vraiment. Je m’attendais à ce que ça pète pour de bon parce que j’ai beaucoup forcé sur mon pied. Mais je ne pensais pas que ça arriverait à ce moment-là. Je pensais qu’on pourrait quand même aller en Colombie. Mais j’avoue qu’après avoir vu l’épisode d’hier avec les vachettes, je me suis dit qu’ils avaient raison. il valait mieux que je sorte parce que la vachette j’aurais fini sous elle certainement. Je n’aurais pas pu faire l’épreuve.

Qu’est-ce que vous a donné envie de participer à Pékin Express?

J’ai toujours regardé Pékin Express. C’est une aventure qui me plait beaucoup, et je me suis toujours dit qu’il fallait que je la fasse un jour. Mais je n’aurais jamais imaginé proposer ça à mon coach. Deux ans après avoir commencé à faire du sport avec Steve, je lui ai finalement lancé la perche. Je lui ai dit: ‘Et si on faisait Pékin Express?’, il m’a répondu ‘Chiche!’ et tout s’est enchaîné très vite.

Justement, vous formez un binôme assez atypique avec Steve. C’était une évidence pour vous de participer à l’émission avec lui?

Non ce n’était pas une évidence. Déjà, je ne pensais pas réellement faire Pékin Express un jour. Je répétais toujours que je voulais le faire, mais je n’imaginais pas vraiment y aller. Et il n’y a pas beaucoup de monde qui voulait le faire avec moi. Du coup j’ai décidé de le faire avec lui car il est toujours là pour me motiver quand je fais du sport. Je me suis dit qu’il allait être un bon moteur dans cette émission.

Citation

Je considère Steve comme mon fils (...) J’étais là pour le tempérer, il était là pour me donner des conseils. On s’est bien complétés.

Martine

Est-ce que vous vous êtes bien entendus pendant l’émission? Ça a dû être un sacré changement de vivre 24h/24 avec votre coach sportif.

Ça n’a pas été un grand changement car on se voyait déjà souvent avant, on faisait du sport ensemble trois à quatre fois par semaine. C’est vrai que ce n’est pas évident, mais je le considère comme mon fils du coup ça me semblait normal. J’étais là pour le tempérer, il était là pour me donner des conseils. On s’est bien complétés.

Comment a évolué votre relation grâce à l’aventure ?

On se voit toujours autant! C’est vrai que je fais un peu moins de sport à cause de ma cheville. J’ai toujours quelques séquelles. On a pu reprendre dernièrement. Et on est toujours autant amis qu’avant!

Quel est votre meilleur souvenir de l’aventure ?

À chaque fois qu’on gagnait une épreuve! Ce sont mes meilleurs souvenirs. C’était à chaque fois fantastique.

Qu’est-ce qui était le plus difficile ?

Le plus difficile c’est ma cheville. Le reste, c’était que du bonus. Face à la douleur de ma cheville, le reste c’était que de la gnognote comme on dit!

D’où vient votre si bon niveau d’espagnol?

Mon mari est Espagnol, du coup je parle couramment la langue. Sans ça, ça serait difficile de me faire comprendre auprès de ma belle famille. Quand on a appris qu’on allait en Amérique centrale , on était ravis, surtout Steve qui ne parle pas un mot d’espagnol.

Est-ce que vous êtes toujours en contact avec les autres binômes?

Avec certains oui. On est récemment allés au mariage de Mathieu, l’un des frères bucherons, avec Fabrice et Briac. Sinon on a encore quelques petits contacts de temps en temps avec tout le monde, mais on habite à Marseille et la plupart à Paris donc c’est compliqué pour se voir.