Capture d'écran.
Plein écran
Capture d'écran. © Twitter

Nagui dérape en évoquant le physique d’une spectatrice

Comme prévu, Nagui a repris les tournages de “N’oubliez pas les paroles” ce lundi 11 mai, premier jour du déconfinement en France. 

Depuis plusieurs semaines, seules des rediffusions étaient proposées aux téléspectateurs. Il devenait donc urgent pour la production de l’émission de reprendre les tournages, avec, bien sûr, toutes les mesures de sécurité nécessaires. Sur Instagram, l’animateur a partagé une photo du plateau de son émission à succès. La production a eu une idée plutôt originale pour respecter les règles de distanciation sociale. Comme on peut le voir sur cette photo repérée par Télé Star, ce sont en effet des mannequins et des poupées en ballons gonflables qui ont pris place dans les gradins. 

Sur Twitter, le compte officiel de l’émission a mis en ligne un “teaser” du premier numéro du show “post-confinement” où l’on peut voir quelques personnes en chair et en os se partager les gradins avec les poupées gonflables et les mannequins. 

“Il y a des ballons, qui sont là, qui sont gonflés. Il y a une vraie personne, qui est gonflée aussi mais ce n’est pas un ballon”, lâche dans cet extrait Nagui, en pointant une spectatrice semblant à la fois amusée et choquée par sa remarque. Son intervention, qui aurait pu être coupée au montage, a provoqué quelques commentaires scandalisés sur les réseaux sociaux, les internautes l’accusant notamment de “body-shaming”. 

  1. “Terrace House”: la télé-réalité “authentique” est en fait aussi manipulatrice que les autres

    “Terrace House”: la télé-réa­lité “authenti­que” est en fait aussi manipula­tri­ce que les autres

    On vous le disait ici: l’émission de télé-réalité japonaise “Terrace House” vient d’être arrêtée à la suite du suicide d’une participante. Dans “Terrace House”, six personnes, trois jeunes hommes, autant de jeunes femmes, emménagent ensemble dans une maison luxueuse. Il n’y a ni jeux ni défis ni scénario: ils vivent “normalement” sous l'œil des caméras. La presse internationale avait souligné, au moment de son lancement sur Netflix en 2015, que “Terrace House” est une télé-réalité où il ne se passe rien.