Plein écran
Nicolas avait participé à la deuxième saison de Koh Lanta. © TF1

Nicolas, ancien finaliste de Koh Lanta, révèle être atteint d'un cancer de la mâchoire

Nicolas Roy, un ancien candidat emblématique de l’émission Koh-Lanta, a révélé souffrir d’un cancer de la mâchoire dans une interview pour TVMag.

Dix-sept ans après la diffusion de la deuxième saison de Koh Lanta, le magazine TVMag est parti à la rencontre de Nicolas Roy, l’un des deux finalistes devenu un candidat emblématique de l'émission. Excellent stratège, ce dernier avait échappé de peu à la victoire face à Amel Fatnassi. 

Aujourd’hui âgé de 48 ans, l’homme est conseiller municipal dans la petite commune des Deux-Sèvres, dans l’ouest de la France. Et s'il a gardé son amour de l’aventure, comme il l’a prouvé en participant une seconde fois à Koh Lanta en 2012 dans “La revanche des héros, son état de santé l’empêche aujourd'hui de rempiler pour une nouvelle saison.

“Aujourd’hui, la tête dirait sans doute oui mais j’ai un problème de santé assez grave. J’ai un cancer de la mâchoire depuis deux ans qui a endommagé ma dentition”, a-t-il révélé. “Manger une coco dans Koh-Lanta me serait impossible. Physiquement, je suis encore en bonne forme physique, malgré le risque que le mal se répande”.

Malgré sa maladie, Nicolas reste positif: “Une telle aventure me semble compliquée mais j’ai 47 ans, une chouette vie avec une chouette famille et plein de copains. Il n’y a pas à s’inquiéter pour moi”, a-t-il conclu.

  1. Stéphane Pauwels renvoyé en correctionnelle dans le dossier du home-jacking

    Stéphane Pauwels renvoyé en correction­nel­le dans le dossier du ho­me-jac­king

    La chambre du conseil de Mons a renvoyé lundi vingt-sept personnes, dont l’ancien animateur de télévision Stéphane Pauwels, devant le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, pour être jugé dans un vaste dossier de home-jackings traité par le parquet fédéral. Un procès devrait avoir lieu rapidement, des suspects étant en détention préventive. Le parquet fédéral a confirmé l’information.
  2. Liège, Malmedy et Huy, le Jour le Plus Court en quatre lieux

    Liège, Malmedy et Huy, le Jour le Plus Court en quatre lieux

    Le court métrage belge francophone sera mis à l’honneur entre le mercredi 18 et le dimanche 22 décembre, lors de l’opération du “Jour le Plus Court”. À cette occasion, plusieurs communes de la Fédération Wallonie-Bruxelles projetteront des films de réalisateurs belges. Au total, plus de 135 courts métrages francophones seront diffusés dans près de 30 lieux à Bruxelles et en Wallonie, à la télévision et en VOD. Cette 6ème édition est parrainée par l’acteur Yannick Renier.