Plein écran
Sébastien Demorand s'était fait connaître du grand public grâce à l'émission "Masterchef". © TF1

Sébastien Demorand, ancien juré de “MasterChef”, est décédé

Le chroniqueur culinaire Sébastien Demorand, devenu célèbre grâce à l'émission de TF1 “MasterChef” est décédé ce mardi à l’âge de 50 ans, selon les informations du Point.

D’après le quotidien, il est mort des suites d’une longue maladie à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif.

Avant de devenir l’un des membres du jury de l’émission culinaire “MasterChef” sur TF1 aux côtés de Frédéric Anton et Yves Cambeborde, Sébastien Demorand avait notamment travaillé en tant que reporter pour Europe 1, avant de devenir critique culinaire pour le “Gault & Millau”, RTL ou encore Le Parisien.

Hommages

Le monde de la gastronomie française est en deuil depuis cette triste nouvelle. De nombreux chefs ont ainsi eu quelques mots pour le critique culinaire. C’est notamment le cas de Jean-François Piège, chef doublement étoilé et ancien juré de “Top chef”. “Pas de mots ce matin juste une immense tristesse. Salut mon pote, merci pour tout", a-t-il écrit sur son compte Instagram sous une photo de lui et de son ami.

Guillaume Gomez, chef des cuisines du Palais de l’Elysée, a publié un tweet dédié à son ami. “50 ans... Seb c’est nul! On en aura passé des heures et des morceaux de nuit à disserter sur la gelé d’un pâtécroute, l’alimentation d’un bon cochon... sur tout et rien. Tu manques déjà au paysage culinaro-mediatico-gourmando-potos. Pensées pour tes proches...”

“MasterChef” en deuil

Plusieurs candidats de “MasterChef” ont également rendu hommage à Sébastien Demorand sur les réseaux sociaux. Frédéric Scheurer, demi-finaliste de la saison 4, a écrit sur Twitter: “Une énorme pensée très émue pour Sébastien Demorand, qui vient de nous quitter. Tu étais doué, original, curieux, gourmand, une belle âme attentionnée. “MasterChef” passé en ta compagnie, et ta fidélité en amitié, même après l’émission, demeurent pour moi inoubliables”.

“Critique et gastronome de génie, ne pas avoir une de ses réflexions, c’était rater sa saison. Juste, élégant, passionné, acerbe, drôle, littéraire... Merci d’avoir élevé le niveau”, a pour sa part écrit Cyril Rouquet-Prevost, finaliste de la première saison de “MasterChef".