Plein écran

The Voice France: Le fils d'Hélène Segara recalé et des petits jeunes talentueux

Pour ce deuxième lot d'auditions à l'aveugle, surprises et déceptions étaient à nouveau au rendez-vous. Ainsi, le fils d'Hélène Segara s'est fait froidement recaler tandis que Kareen Antonn (qui avait connu un certain succès il y a dix ans en reprenant "Turn Around" avec Bonnie Tyler) parvenait à séduire Florent Pagny et Louis Bertignac.

Plein écran
Kareen Anton.
Plein écran
Matskat.
Plein écran
Cécilia Pascal.
Plein écran
Florian Carli.

Ancienne "star" des ondes, Kareen Antonn avait connu son heure de gloire grâce à sa reprise de Turn Around de Bonnie Tyler, mais c'est avec "Against All Odds" de Phil Collins qu'elle a tenté sa chance. Sa prestation a impressionné Florent Pagny et Louis Bertignac. "Magnifique performance! Mais vraiment! Je me suis régalé et à un moment, mon python s'est mis à vriller. Vous êtes partie dans une espèce de truc avec une puissance et une force..." s'est empressé de lui dire Florent Pagny. "Vous étiez merveilleuse. Vous attirez le regard et vous attirez les oreilles quand vous chantez. C'était super beau! And I want you in my team so take a look at me now" a ajouté Louis Bertignac. Une petite phrase qui a plu à la chanteuse qui a décidé de suivre l'ex-Téléphone.

Jenifer a enfin trouvé une voix féminine pour son équipe en la personne de Laura Chab, qui avait pourtant reçu les faveurs des quatre coachs avec sa reprise de "People Help The People". Un candidat "célèbre" aura également charmé Jenifer: Florent Torres, qui avait tenu un rôle dans la comédie musicale de Kamel Ouali "Dracula, l'Amour plus fort que la Mort". Seul Garou ne se sera pas retourné. Ce dernier a étoffé son équipe avec la Grecque Stéfania, qui s'est attaquée à "Skyfall" d'Adèle, et Manurey.

Louis Bertignac a réussi à s'accaparer Cécilia Pascal. La jeune fille de 16 ans reprenait "Poker Face" de Lady Gaga. Si les quatre coachs se sont retournés, c'est vers Bertignac que partait Cécilia. Il faut dire que Garou avait lâché un "J'ai entendu votre respiration avant d'entrer sur le plateau et je me suis dit 'Ils ont amené un chien ou quoi ?'". Charmant.

Louis Bertignac se sera aussi battu pour Matskat avec un discours digne de François Hollande: "Moi coach, je t'emmènerai après les battles. Moi coach, je ferai tout ce que je peux pour que tu ailles au sommet. Moi coach, tu seras peut-être The Voice. Moi coach, je serai gentil avec toi. Et moi coach, je ne te ferai pas faire des trucs que tu n'as pas envie de faire. Je ne te ferai pas chanter 'Caruso' en finale!". Un argument de choc pour le Strasbourgeois.

Florent Pagny, lui, aura succombé aux charmes de Caroline Rose et sa version de "New York, New York" de Liza Minnelli. Malgré une comparaison étrange avec "une Barbie décapitée", la jeune fille accepte de rejoindre l'équipe du chanteur. Celui-ci craquera plus tard sur la voix grave de Florian Carli, jeune corse défendant sa place avec un chant traditionnel corse.

Parmi les candidats recalés, on notera la présence de Raf, fils d'Hélène Segara, "dégoûté" par son élimination. A l'issue de cette deuxième émission qui a rassemblé 8,8 millions de téléspectateurs, soit 38% du public, Louis Bertignac compte six talents. Un de moins pour Jenifer et Florent Pagny. Tandis que Garou est à la traîne avec seulement quatre talents.

  1. Salima Belabbas victime de propos racistes: les réactions de RTL et du CSA

    Salima Belabbas victime de propos racistes: le CSA réagit

    Alors qu’une journaliste de RTL, Salima Belabbas, a fait ses premiers pas à la présentation du journal télévisé mardi, son apparition a suscité des commentaires élogieux sur les réseaux sociaux mais aussi de nombreux propos racistes. RTL Belgium s’est dit “interpellé par la virulence des réactions à l’égard d’un membre de son personnel”. Le groupe appelle à mener une réflexion étendue à tout le secteur médiatique afin d’aboutir à un plan d’actions.