Plein écran
© wikimedia

Un fragment de mâchoire d'Hitler révèle ses secrets

VideoUn fragment de la mâchoire d'Adolf Hitler aurait permis d'éclaircir le mystère de la disparition de son corps...

Le 30 avril 1945, les Soviétiques sont aux portes de Berlin. Adolf Hitler sait que la guerre est perdue. Enfermé dans son bunker, il se donne la mort en compagnie de son épouse Eva Braun et donne un dernier ordre à ses proches: brûler son corps afin qu'il ne tombe pas aux mains de l'ennemi.

Or, le 17 mai, lors de la conférence de Potsdam, Staline confie pourtant à Churchill qu'Hitler pourrait avoir pris la fuite. Le mystère s'épaissit alors, relate Le Monde, et les thèses les plus folles alimentent les débats. L'URSS a-t-elle cherché à brouiller les pistes? 

En 2000, cependant, la Russie présente pour la première fois des restes du Führer: un crâne et un fragment de mâchoire. Le doute persiste toutefois en l'absence d'expertise scientifique. Les Etats-Unis remettent d'ailleurs en cause l'authenticité de ces "trésors" de guerre.

Le grand reporter Jean-Christophe Brisard s'est penché sur le sujet et a réussi, après de longues négociations, à avoir accès aux archives secrètes russes en compagnie de Philippe Charlier, un médecin légiste et anthropologue réputé. Leurs conclusions sont implacables:

"Les restes examinés sont bien ceux d'Adolf Hitler, mort à Berlin en 1945. Et tout cela détruit l'ensemble des théories d'une survie de cet individu", déclare l'expert. Et si la Russie n'a pas autorisé un examen approfondi du crâne, les dents, elles, sont "bien celles d'Hitler", ajoute-t-il (visibles sur le site de LCI).

Leurs analyses inédites ont fait l'objet d'un documentaire passionnant à découvrir ce soir sur France 2, à 23.25. Les résultats complets de l'étude seront dévoilés prochainement dans une revue scientifique.