Plein écran
© RTL-TVI

Une épreuve contre la montre et un abandon: le récap’ de l’épisode 6 de Pékin Express

Cinq binômes participaient à la sixième étape de Pékin Express diffusée ce samedi soir sur RTL-TVI. Pour leur dernière épreuve au Costa Rica, ils ont pu découvrir la capitale, San José, où ils ont enchaîné les sprints dans l’espoir de décrocher leur passeport pour la Colombie. Un épisode très stressant qui a également été marqué par l’abandon d’une équipe... et le retour d'une autre. 7sur7 vous fait le résumé.

C’est à San José, la capitale du Costa Rica, que débute cette sixième étape de Pékin Express. Et d’entrée de jeu, l’épreuve est marquée par un terrible rebondissement: Steve et Martine sont en effet contraints d’abandonner la course. Lors d’une journée de repos, Martine, qui s’est cassé la cheville lors de la toute première étape, est allée à l’hôpital pour faire un contrôle. Malheureusement, les médecins lui ont annoncé que sa fracture s’était élargie et qu’elle ne pouvait pas continuer la course. “C’est pas facile, mais on n’a pas le choix. On doit s’arrêter contre notre volonté”, confie Steve. 

Lorsqu’une équipe abandonne, elle est remplacée soit par un nouveau binôme, soit par un binôme éliminé précédemment. La course étant déjà très avancée, Mounir et Lydia font donc leur grand retour dans l’aventure, et en profitent pour récupérer l’amulette qu’ils avaient offerte à Briac et Fabrice la semaine dernière.

Plus motivé que jamais, le couple s’apprête prendre le départ de la course qui s’annonce très particulière. Au total, les binômes vont devoir réaliser trois sprints qui leur permettront de décrocher leur passeport pour la Colombie. À chaque épreuve, le binôme qualifié pourra aller se reposer dans un hôtel de luxe pendant que les autres continueront la compétition. À la fin, les deux binômes restants s’affronteront lors du traditionnel duel final. Les candidats ne connaitront jamais à l’avance l’arrivée des sprints. Ce n’est qu’en réussissant une mission qu’ils sauront où ils devront se rendre.

Un premier sprint façon “Intervilles”

Pour leur première mission, les binômes vont devoir se rendre dans les arènes de Zapote, à une demi-heure du point de départ, où une épreuve les attend. Mais avant cela, elles devront toutes passer par la Plaza Gonzalez Viquez, où la première équipe pourra s’emparer du “téléphone Express”. En quelques minutes à peine, Mounir et Lydia récupèrent le fameux téléphone et repartent à la recherche d’un véhicule pour se rendre au plus vite aux arènes. Malgré sa petite avance, le couple est dépassé par Briac et Fabrice, qui sont les premiers à découvrir le défi: pour trouver l’adresse de l’arrivée de ce premier sprint, les concurrents vont devoir briser deux pinatas... en présence d’une vachette bien décidée à leur compliquer la tâche. Tous les binômes tentent de récupérer l’adresse alors que l’animal les charge tour à tour. 

Malheureusement, tout ne se passe pas bien pour Lydia. Elle se fait en effet frapper par la vachette qui lui déchire même le pantalon. Terrorisée, la jeune femme met plusieurs minutes à oser revenir dans l’arène. Elle et Mounir sont donc les derniers à obtenir l’adresse de fin de ce premier sprint.

Après avoir affronté la vachette, tous les binômes doivent se rendre à Plaza Mayor de Cartago, où Stéphane Rotenberg les attend. Finalement, ce sont Fabrice et Briac qui arrivent premier et qui se qualifient ainsi directement pour la Colombie. Bonus supplémentaire: les deux inconnus vont pouvoir se reposer dans un hôtel de luxe pendant que les autres équipes poursuivent la course.

Deuxième sprint

Les quatre binômes restants ont à peine le temps de reprendre leur souffle qu’un nouveau sprint débute déjà. Pour cette deuxième course à l’immunité, les candidats doivent se rendre à Barva, à 40 kilomètres de là. Une fois arrivé à destination, ils découvriront les “mascaradas”, des grandes poupées en papier mâché qui servent pour les carnavals. Pour réussir la mission, les concurrents vont devoir se partager les rôles. Sur la place, il y a 29 “mascaradas” géants et 30 photos de ces poupées sur un tableau de référence situé un peu plus loin. Les candidats vont devoir trouver quel est l’intrus en communiquant par talkie-walkie. Une fois qu’ils auront trouvé la réponse, ils découvriront l’adresse où ils pourront une nouvelle fois rejoindre Stéphane Rotenberg.

Kleofina et Julia sont les premières à découvrir quelle est la “mascarada” de trop. Au coude à coude avec les frères bucherons, elles parviennent à trouver une voiture et à se rendre à l’adresse finale. Les copines Miss sont donc les deuxièmes à dérocher leur passeport pour la Colombie et vont rejoindre Fabrice et Briac à l’hôtel, où elles vont elles aussi pouvoir se prélasser au soleil.

Le dernier sprint à cheval

Après une nuit passée chez l’habitant, les trois derniers binômes se lancent dans le dernier sprint. Ils doivent se rendre à Guácima, à 20 kilomètres du départ, où une nouvelle épreuve les attend. Cette fois, ils vont devoir faire preuve de précision. Chaque binôme est assis sur une natte et trainé par un cheval à pleine vitesse. Les candidats doivent parvenir à viser un anneau suspendu à un portique à l’aide d’un bâton. Une fois réussi, leur cavalier leur donne l’adresse finale où ils devront se rendre. Laëtitia et Aurélie sont les dernières à décrocher leur place pour la Colombie.

Ce sont donc les frères bûcherons et Mounir et Lydia qui s’affrontent dans le duel final. Mathieu et , pour qui le Costa Rica n’aura définitivement pas été une partie de plaisir, perdent l’épreuve. Mais les frères peuvent tout de même compter sur leur bonne étoile: après avoir ouvert l’enveloppe, ils apprennent en effet que cette épreuve était non-éliminatoire. La semaine prochaine, ce ne sont donc pas quatre mais bien cinq binômes qui prendront le départ de la course en Colombie, dernier pays de l’aventure.

Retrouvez Pékin Express tous les samedis à 20h30 sur RTL-TVI et en streaming sur RTL Play.