Plein écran
© Capture d'écran

Zemmour dérape encore: "Des bandes de Roms, de Maghrébins violentent"

VideoLe Conseil représentatif des associations Noires en France demande le licenciement immédiat du journaliste Eric Zemmour suite à sa chronique de ce mardi 6 mai sur RTL France jugée raciste.

L'ancien chroniqueur de "On n'est pas couché" évoquait la hausse de la criminalité en France et selon lui, c'est le fonctionnement de la France qui est à blâmer. "Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l'immigration de masse, et protégées par des barrières naturelles, si elles n'ignorent nullement les trafics de mafia, échappent à cette violence de la rue", a-t-il lancé.

"Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières par les traités européens, renoue dans les villes mais aussi dans les campagnes avec les grandes razzias, pillages d'autrefois", a-t-il poursuivi. "Les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent".

Des propos jugés racistes et diffamatoires par le Conseil représentatif des associations Noires (CRAN), qui a immédiatement saisi le CSA et qui réclame le licenciement du journaliste. "J'invite RTL à mesurer la gravité des propos de Zemmour qui, en faisant ainsi l'éloge des sociétés prétendument 'homogènes', appelle implicitement à une politique de purification ethnique", s'est insurgé Louis-Georges Tin président du CRAN.

Ce n'est pas la première fois qu'Eric Zemmour fait polémique en tenant de tels propos. En mars 2010, le journaliste français avait déjà dérapé dans l'émission de Thierry Ardisson en affirmant que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes".

  1. Salima Belabbas victime de propos racistes: les réactions de RTL et du CSA

    Salima Belabbas victime de propos racistes: le CSA réagit

    Alors qu’une journaliste de RTL, Salima Belabbas, a fait ses premiers pas à la présentation du journal télévisé mardi, son apparition a suscité des commentaires élogieux sur les réseaux sociaux mais aussi de nombreux propos racistes. RTL Belgium s’est dit “interpellé par la virulence des réactions à l’égard d’un membre de son personnel”. Le groupe appelle à mener une réflexion étendue à tout le secteur médiatique afin d’aboutir à un plan d’actions.