Plein écran
Les maillots de bain, composés de plastique, dégradent les océans. © Getty Images

Cet accessoire indispensable à vos vacances est aussi un danger pour les océans

Alliés de nos vacances au soleil, les maillots de bain représentent un danger insoupçonné mais réel pour les océans. Les tissus qui les composent contiennent d'importantes quantités de plastique, néfastes pour la flore et la faune.

Avec les beaux jours qui reviennent, l'envie d'évasion et de baignades se fait grandement ressentir. Mais saviez-vous que nos maillots de bain participent à la dégradation des océans? Et pour cause, il n'existe aujourd'hui pas encore de tissu biodégradable adapté à la fabrication de bikinis et autres maillots.

Véritable fléau des océans
Bien que certaines marques optent pour du coton biologique, seuls les tissus synthétiques, tels que le polyester ou encore le nylon, offrent l'absorbtion d'humidité nécessaire aux maillots de bain. Le problème de ces matières est qu'elles contiennent une importante quantité de plastique, véritable fléau des océans.

En lavant nos bikinis, des morceaux de plastique sont déversés dans l'eau et donc ensuite dans la mer via les évacuations. Ces microplastiques sont alors ingérés par les poissons et les mammifères marins et dégradent la flore marine.

Équiper les machines à laver de filtres
Malheureusement, ces tissus sont abordables et donc très avantageux pour l'industrie du textile. Une des solutions pourrait être d'équiper nos machines à laver de filtres permettant de retenir ces microplastiques. Cependant, cette option reste onéreuse pour les consommateurs.

Des recherches sont réalisées afin de permettre le recyclage des tissus synthétiques, passant par la décomposition des tissus et le tri des différentes matières. Toutefois, l'élaboration d'un tel processus prend du temps.

  1. Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher
    Interview

    Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher

    Louise Bourgoin est une actrice qui a du chien. On l’a découverte annonçant la pluie et le beau temps sur Canal Plus et très peu, ensuite, ont fait aussi drôle qu’elle. Doria Tillier, peut-être... Depuis ses aventures météorologiques, Louise a fait du chemin. Elle qui foulait le tapis rouge en tant que Miss Météo à l’époque, transformant le moment en vraie prestation théâtrale, l’arpente désormais de façon plus traditionnelle. Pour défendre un film, comme ce fut le cas en 2015 pour “Je suis un soldat”, ou en tant qu’égérie de la marque L’Oréal Paris, comme cette année.