Plein écran
© getty

Cinq incontournables pour un city-trip à Vienne

Haut lieu d'histoire, berceau de la musique classique, centre d'art, carrefour politique, Vienne inspire les rêves les plus fous. Capitale de l'Autriche et seconde plus grande ville germanophone après Berlin, quelques jours semblent peu pour parcourir ses avenues, ses jardins et ses palais.

Au point de vue géographique, la ville occupe également une position bien particulière. Traversée par le Danube, qui la relie à Budapest, ancienne frontière de l'empire austro-hongrois, elle l'est aussi par la Vienne, qui lui donne son nom. À l'est, on retrouve la vallée du Danube et la Grande plaine hongroise, à l'ouest, les premiers contreforts des Alpes, au Nord, le massif des Carpates. Voici, pour commencer, cinq lieux à ne pas manquer lors d'une visite à Vienne.

La Bibliothèque Nationale d'Autriche

L'Österreichische Nationalbibliothek peut se targuer d'être l'une des plus belles bibliothèques au monde. Lieu d'exploration et de partage de connaissances, elle contient dans ses gigantesques rayonnages plus de 200.000 ouvrages, des cartes géographiques, des globes terrestres et, même, des papyrus. Sa construction fut ordonnée par l'empereur Charles VI, ce dont témoigne l'immense salle d'apparat.

Partout, des colonnes s'élèvent du sol pour soutenir des balcons en bois, au murs desquels s'alignent des étagères portant des milliers de livres. Le tout est prolongé par des plafonds peints et des fenêtres au travers desquelles passe une lumière quasi divine.

Plus d'informations: https://www.onb.ac.at/

Plein écran
La Bibliothèque Nationale © Austrian National Library

Le quartier des Musées

À Vienne, il n'y a pas un ou deux musées à visiter, c'est un quartier entier, de 90.000 m², qui fut élevé dans le centre de la ville. Entièrement piétonnier, il accueille soixante institutions culturelles, ce qui en fait l'un des plus grands espaces d'art et de culture au monde. L'art contemporain se mêle à l'architecture, la danse, la musique ou la littérature, entre autres, pour former un espace d'une incroyable diversité artistique et culturelle, ouvert aux petits et grands. Les lieux en plein air sont animés de bancs colorés, de cafés et de librairies, qui rendent la promenade des plus agréables.

Plus d'informations: https://www.mqw.at/en/

Plein écran
Le quartier des Musées. © Udo Titz

Le Palais impérial de la Hofburg

Pendant plus de 600 ans, du XIIe siècle à la fin de la monarchie en 1918, ce palais fut la demeure des Habsbourg. Premiers dirigeants du pays, empereurs du Saint-Empire romain germanique, monarques de l'empire austro-hongrois, ils ont étendu leur mainmise sur une grande partie de l'Europe.

Agrandi au fur et à mesure que se succèdent ses dirigeants, le palais compte aujourd'hui 18 ailes, 19 cours et 2.600 chambres, formant un ensemble de 240.000 m². On y visite les appartements impériaux mais également un musée consacré à Sissi, racontant la vie de l'impératrice à travers plus de 300 objets qui composèrent sa vie quotidienne.

Plus d'informations: https://www.hofburg-wien.at

Plein écran
La partie du Hofburg consacrée à l'impératrice Sissi. © Schloß Schönbrunn Kultur- und Betriebsges.m.b.H.

Le château de Schönbrunn

À partir du XVIIIe siècle, la cour impériale passe ses étés à Schönbrunn, profitant des magnifiques jardins. Son nom, qui signifie "belle fontaine", lui aurait été attribué par l'empereur Mathias lorsque celui-ci aperçut une fontaine trônant en son centre. De résidence de plaisance, le palais se transformera peu à peu pour occuper une véritable fonction impériale. Il est, aujourd'hui encore, un lieu politique où se rencontre les représentants politiques des différents pays d'Europe.

Plus d'informations: https://www.schoenbrunn.at/fr

Plein écran
Le château de Schönbrunn. © Schloß Schönbrunn Kultur- und Betriebsges.m.b.H. ¿ Alexander Eugen Koller

L'opéra de Vienne

On ne peut décemment visiter Vienne sans faire le tour de son célèbre opéra. La première représentation, le Don Giovanni de Mozart, eut lieu en 1869. 2019 marquera donc les 150 ans de la création de l'opéra qui proposera un programme haut en couleurs. Expositions, projections de représentations sur écrans géants à l'extérieur, œuvres des plus grands compositeurs, c'est le moment parfait pour ceux qui veulent découvrir l'opéra autrichien. Certains billets peuvent également s'obtenir à des prix très bas, parfois à partir de 4 euros seulement, permettant à tous de profiter des représentations.

Plus d'informations: https://www.wiener-staatsoper.at

Plein écran
L'opéra de Vienne. © getty
  1. “La preuve que les influenceurs sur Instagram gâchent tout”

    “La preuve que les influen­ceurs sur Instagram gâchent tout”

    C’est une attraction majeure à Bali: le temple Pura Lempuyang Luhur est surnommé “les portes du ciel”. Il apparaît régulièrement sur les photos des influenceurs du monde entier. Ce qui pousse les gens à le visiter. Récemment, une touriste déçue a crié sa colère sur les réseaux sociaux. Sur les photos des stars d’Instagram, on pourrait croire à l’existence d’un large plan d’eau au pied du temple. En réalité, ce n’est qu’un morceau de gazon qui accueille les visiteurs. Le plan d’eau est en fait une illusion donnée par un jeu de filtres et de lumière.
  2. Des tontons saouls aux demoiselles d’honneur indélicates: il immortalise la réalité des mariages

    Des tontons saouls aux demoisel­les d’honneur indélica­tes: il immortali­se la réalité des mariages

    Les photographes de mariage nous ont habitués aux grands classiques, parfois un rien niais: clichés des signatures, fermeture fébrile de la robe de mariée, émotion du père devant l’autel, marié qui arrose le bouquet de la mariée... Sans compter les innombrables comptes Instagram dédiés aux mariages dans l’air du temps qui font rêver avec leur exemplarité à faire pâlir Pinterest. Mais Ian Weldon n’est pas de ceux-là: le photographe britannique préfère le côté rock ‘n’ roll des coulisses des mariages, surtout quand ils dégénèrent un peu.