Plein écran
© Twitter/@theachippendale

Critiquée pour sa tenue sur Tinder, elle devient mannequin pour Asos

Moquée au sujet de sa tenue par un utilisateur de l'application de rencontres Tinder, Thea a pris sa revanche en devenant mannequin pour la marque de sa robe.

C'est ce qu'on appelle prendre sa revanche. Thea, 20 ans et utilisatrice de l'application Tinder, a échangé avec un homme peu agréable. Son correspondant s'est permis de violemment critiquer sa tenue, à savoir une robe rose en dentelle.

"C'est affreux, non?" 
"La robe que tu portes sur la dernière photo ne te va pas du tout!", lui a-t-il lancé. Thea lui demande alors ce qui lui permet de juger son choix vestimentaire. "Il fallait vraiment que je te le dise sinon je n'en aurais pas dormi. C'est affreux, non? On dirait le travail d'une œuvre de charité. Grandis! Et fais du shopping dans un endroit décent! Merci. J'espère que ça t'aidera", ajoute le jeune homme. 

Outrée, Thea a décidé de rendre l'affaire publique sur Twitter. Elle y publie sa conversation avec le jeune homme prénommé George ainsi que la photo de ladite tenue. La publication devenue virale a interpellé bon nombre d'internautes et même la marque Asos à l'origine de la robe rose portée par Thea. 

En réponse aux propos désobligeants dont a été victime Thea, la marque britannique a décidé d'ajouter sa photo sur l'eshop. "Swipez à droite pour découvrir qui a eu le dernier mot", indique la marque sur Twitter. Une belle vengeance.

  1. Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher
    Interview

    Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher

    Louise Bourgoin est une actrice qui a du chien. On l’a découverte annonçant la pluie et le beau temps sur Canal Plus et très peu, ensuite, ont fait aussi drôle qu’elle. Doria Tillier, peut-être... Depuis ses aventures météorologiques, Louise a fait du chemin. Elle qui foulait le tapis rouge en tant que Miss Météo à l’époque, transformant le moment en vraie prestation théâtrale, l’arpente désormais de façon plus traditionnelle. Pour défendre un film, comme ce fut le cas en 2015 pour “Je suis un soldat”, ou en tant qu’égérie de la marque L’Oréal Paris, comme cette année.