Plein écran
© Getty Images

Du shampoing solide pour éviter que 550 millions de bouteilles ne soient jetées

552 millions. C'est le nombre de bouteilles de shampoings liquides qui finit à la décheterie tous les ans. Et ce, rien qu'aux États-Unis. Face à ce constat désastreux, le shampoing solide se positionne comme une alternative écologique non-négligable. Mais est-il réellement plus respectueux de l'environnement?

Du carton recyclable

Le shampoing solide se présente sous la forme d'un petit galet, que l'on frotte directement sur le crâne mouillé. L'un des grands avantages de cette alternative est l'absence de contenant. Généralement disponible en magasins bio, il est vendu en vrac ou présente un emballage en carton recyclable. Contrairement aux shampoings liquides dont le contenant est en plastique et échappe très souvent au recyclage.

De plus, les composants de ces galets sont principalement d'origine naturelle. Ce qui réduit la quantité de substances polluantes se retrouvant dans les nappes phréatiques. 

Cependant, il faut garder en tête que les ingrédients naturels ne sont pas forcément synonymes de "sans danger". Certains shampoings contiennent des huiles essentielles, qui peuvent provoquer des allergies et ne sont pas adaptés aux femmes enceintes. Ils sont aussi très souvent composés de tensioactifs, des agents moussants, qui peuvent s'avérer irritants pour le cuir chevelu.

Une alternative éco...nomique? 
En théorie, un pain shampoing permet de réaliser entre 50 et 80 lavages. Ce qui équivaut à trois petites bouteilles de shampoing. Mais en pratique, un shampoing solide, en fonction de sa qualité, tient environ 30 shampoings, soit un bon mois si l'on se lave les cheveux quotidiennement. Comptez en moyenne 10 euros par galet de 100 grammes. Économique ou pas? Tout dépend donc de la fréquence à laquelle on l'utilise. 

Toutefois, il existe de nombreuses recettes disponibles en ligne, permettant de réduire les coûts et d'éviter les allergènes. Une alternative écologique, économique et sur-mesure.

  1. Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher
    Interview

    Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher

    Louise Bourgoin est une actrice qui a du chien. On l’a découverte annonçant la pluie et le beau temps sur Canal Plus et très peu, ensuite, ont fait aussi drôle qu’elle. Doria Tillier, peut-être... Depuis ses aventures météorologiques, Louise a fait du chemin. Elle qui foulait le tapis rouge en tant que Miss Météo à l’époque, transformant le moment en vraie prestation théâtrale, l’arpente désormais de façon plus traditionnelle. Pour défendre un film, comme ce fut le cas en 2015 pour “Je suis un soldat”, ou en tant qu’égérie de la marque L’Oréal Paris, comme cette année.