Plein écran
© AP

Gucci choque avec un turban sikh à 700 euros

Gucci est à nouveau sous le feu des critiques. La célèbre marque italienne a mis en vente un couvre-chef qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un turban sikh.

L’affaire avait débuté en février 2019 lors de la Fashion Week de Milan. La marque avait été accusée d’appropriation culturelle après avoir dévoilé un turban lors de son défilé. Cet article avait été largement critiqué par la communauté Sikh, qui l’avait assimilé à un “manque de respect et de mépris pour le sikhisme” ; le turban étant un symbole religieux très fort. 

Gucci avait alors choisi d’ignorer les critiques, mais la polémique a repris de plus belle cette semaine lorsque des internautes ont découvert que le fameux turban avait été mis en vente sur le site web des magasins Nordstrom pour la modique somme de 790 dollars, soit un peu plus de 700 euros, alors que les turbans traditionnels coûtent en général une vingtaine d’euros.

“Le turban sikh n’est pas un accessoire de mode, c’est surtout un objet sacré et religieux permettant d’exprimer sa foi”, a dénoncé l’association new-yorkaise Sikh Coalition dans un communiqué. “Nous espérons que des efforts seront faits pour reconnaître ce contexte particulier”.

Excuses

Si Gucci n’a toujours pas réagi à la controverse, Nordstorm a pour sa part décidé de retirer l’article de son site. “Nous avons décidé de ne plus proposer ce produit et de le faire retirer du site. Nous n’avons jamais eu l’intention de manquer de respect à ce symbole religieux et culturel. Nous nous excusons sincèrement auprès de toutes les personnes qui ont été blessées par cette situation”, a déclaré la chaîne de magasins.

En février, Gucci avait déjà été accusé “blackface” après avoir mis en vente un pull noir présentant une bouche rouge surdimensionnée sur le col; un détail utilisé dans les caricatures racistes de l’époque coloniale. Face aux critiques, la marque avait décidé de retirer son pull de la vente, avant d’annoncer qu’elle souhaitait “accroître la diversité” au sein de son entreprise.