Plein écran
© Caroline Receveur Instagram

“Je suis la porte-parole des nanas qui ne veulent pas faire comme tout le monde”

InterviewElle a 3,4 millions d'abonnés sur Instagram, elle est à la tête d’une marque de prêt-à-porter en plein développement, elle vient de défiler pour L’Oréal Paris à la Fashion Week et elle trouve même le temps d’être maman: Caroline Receveur, 32 ans, est une self made woman à qui tout réussit. Elle sera aux Influenceurs Awards ce week-end. Nous l'avons appelée pour discuter de ses projets. Allo, Caroline?

Quand elle était petite, Caroline Receveur se rêvait institutrice. “J’ai grandi dans les Vosges, c’était un peu la campagne. Les métiers d’images et de marketing n’existaient pas vraiment à l’époque.” Elle ne garde pas un très bon souvenir de ses années de lycée. “Je n’ai pas gardé de copains de ces années-là. Je ne faisais pas partie des leaders. Au contraire. J’étais plutôt la petite nana sur le côté, celle qu’on jalousait, même si je n’aime pas trop employer ce mot-là. Je ne sais pas pourquoi mais on ne m’aimait pas trop.” La vraie vie de Caroline a débuté à la fin de l’adolescence. À 18 ans, elle a quitté les Vosges pour mettre le cap sur Paris. “J’ai dû me débrouiller seule.” Et c’est exactement ce dont elle rêvait. 

Plein écran
Caroline lors du défilé L’Oréal Paris. © AFP

Elle s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs. Le grand public l’a découverte dans Secret Story. Elle a également été vue dans La Maison du Bluff et dans Hollywood Girls. Ça lui a permis de se faire connaître et de mettre la suite en place. De star de la téléréalité, Caroline est devenue instagrameuse (elle est suivie par 3,4 millions de personnes sur le réseau), puis influenceuse et enfin, entrepreneuse. Elle a lancé la marque de thé Wandertea il y a cinq ans et plus récemment, la marque de prêt-à-porter Recc. Aux Oscars des Influenceurs, organisés ce week-end à Monaco, Caroline est d’ailleurs nommée dans la catégorie Entrepreneuse. Elle en est particulièrement fière. 

Plutôt chemise ou robe imprimée ? @reccparis #reccparis

55k Likes, 388 Comments - Caroline Receveur (@carolinereceveur) on Instagram: "Plutôt chemise ou robe imprimée ? @reccparis #reccparis"

“On ne choisit pas de devenir influenceuse”

“Influenceuse est un travail pour certains. Personnellement, je considère ça comme un outil, une vitrine. Ça permet de mettre en avant les choses que j’entreprends.” Caroline ne s’en cache pas : elle est là pour durer. “Les réseaux sociaux, pour moi, ce n’est pas une fin en soi. Influenceuse, c’est aléatoire, beaucoup de gens sont susceptibles de prendre votre place, très vite. En plus, on ne décide pas de l’être : ce sont les gens qui nous suivent qui nous font comprendre qu’on les influence. On peut choisir de devenir blogueuse, instagrameuse, mais pas influenceuse.”

Plein écran
Caroline Receveur au défilé Etam de la Fashion Week. © Photo News

Femme d’affaires, Caroline est aussi maman. Elle a donné naissance le 6 juillet 2018 à un petit garçon prénommé Marlon. Ce jeudi soir d’ailleurs, notre interview a été légèrement différée parce qu’elle devait s’occuper de lui. Quelques semaines après son accouchement, elle a fait preuve d’une franchise assez rare dans le milieu de l’influence, racontant sur son blog qu’elle avait eu une césarienne de convenance et qu’elle avait fait appel à une nounou de nuit. Ça lui avait valu un flot de critiques violentes. 

Plein écran
© Photo News

Des critiques violentes quand elle est devenue maman

“Je ne regrette rien”, nous dit-elle. “Je savais que les articles allaient faire réagir. C’était dur sur le moment. Sur les réseaux sociaux, les gens n’ont pas de filtre. C’est très violent. Mais la majorité des gens me remerciaient pour ma transparence. Ils me disaient merci de ne pas faire croire que tout va toujours bien dans ma vie, que tout est simple. Ça a permis à certaines femmes de s’identifier, d’avoir des réponses à certaines de leurs questions. Je suis la porte-parole des nanas qui ne veulent pas faire comme tout le monde”, nous glisse-t-elle avec un sourire. “Quitte à parler de ma grossesse et de mon accouchement, je voulais faire preuve d’honnêteté.”

S U N D A Y ❤️

206.1k Likes, 411 Comments - Caroline Receveur (@carolinereceveur) on Instagram: "S U N D A Y ❤️"

L’arrivée de son bébé n’a pas freiné ses envies de travailler. “Je serais incapable d’être maman au foyer”, admet-elle, tout en précisant que son emploi du temps est désormais organisé en fonction de son fils. “Quand j’ai lancé mes premiers business, je bossais le jour, la nuit, les week-ends. Je travaille toujours beaucoup mais la nuit, je me suis calmée. Je me déconnecte à 21 heures désormais et mes matinées sont réservées à Marlon.” 

“J’ai la chance d’avoir un fiancé avec le même genre d’emploi du temps que le mien. Quand l’un doit partir, l’autre reste avec Marlon. On se partage les tâches. Je ne l’ai pas mis à la crèche mais il a une nounou. Je suis souvent à la maison, ça me permet du coup de passer du temps avec lui. Je peux aménager mon temps comme je l’entends. Je refuse beaucoup de voyages, d’événements, de déplacements. Il faut dire aussi que j’ai fait Marlon dans un moment de ma vie où j’avais les capacités de m’imposer ça. Je savais que j’avais les moyens de m’en occuper comme je le souhaitais.” 

Son secret pour un équilibre vie pro-vie perso au top? Prévoir les choses à l’avance. “Je planifie et m’organise au maximum. Je gère les plannings de tout le monde à la maison. Je prends les devants.” Et au travail, l’une de ses astuces pour aller à l’essentiel et ne pas perdre de temps, c’est de s’entourer de son équipe. Elle les impose sur les shootings. “Ça me rassure, j’ai confiance en eux, ils savent comment me mettre en valeur.”

Citation

J’ai passé la trentaine. Je ne suis pas vieille mais ma fraîcheur sur les réseaux sociaux va diminuer.

Caroline Receveur

En plus de ses activités d’entrepreneuse, Caroline est sollicitée par les marques. Elle s’est associée avec Clinique récemment et elle vient de défiler pour L’Oréal Paris, dont elle est l’égérie depuis quatre ans. “C’était fou. J’étais entourée d’égéries plus connues les unes que les autres. J’étais honorée et flattée qu’on fasse appel à moi. C’était mon premier défilé et je suis contente de l’avoir fait avec L’Oréal parce que c’est une maison qui met en valeur les femmes sous toutes leurs coutures, toutes les ethnies, toutes leurs formes.” 

D’autres projets sont à venir. “Je mets toute mon énergie actuellement dans ma marque de prêt-à-porter. J’ai d’autres projets de lancement de marques en beauté, des projets d’écriture de série. J’ai passé la trentaine, je ne suis pas vieille mais ma fraîcheur sur les réseaux va diminuer”, rigole-t-elle. “Je prends de plus en plus de plaisir derrière la caméra que devant, j’ai envie de travailler sur des projets de fond.”

Plein écran
Caroline Receveur a défilé pour L’Oréal Paris à la Fashion Week. © Photo News

“Je ne veux pas être plus connue”

Caroline rêve en grand mais n’a pas forcément envie de passer les frontières et de tenter le marché américain. “On a tous ce rêve américain enfoui au fond de nous. Mais, et d’autant plus maintenant que je suis maman, je ne suis pas en quête de plus de notoriété. Quand je me demande si j’ai envie d’être plus connue, de gagner plus d’argent, la réponse est non. C’est d’ailleurs pour ça qu’on habite à Londres. Ici, je peux être anonyme. Je vais chez Zara, au supermarché, je passe inaperçue. C’est paradoxal par rapport au métier que je fais mais je n’ai pas envie d’avoir toute l’attention sur moi en permanence. Si ma vie pouvait se terminer sur la même note qu’actuellement, je serais heureuse. Je suis épanouie, en bonne santé, je n’en veux pas plus.”

Un baiser passionné sur le plateau de Danse avec les stars

Hugo Philip, l’amoureux de Caroline Receveur et le papa de son petit Marlon, est l’un des candidats de Danse avec les stars sur TF1. Lors du dernier prime, Caroline a fait irruption sur scène pour quelques pas de danse avec Hugo. Leur baiser passionné a fait fondre les internautes. Cette petite incursion a rappelé quelques bons souvenirs à Caroline, qui a également participé à l’émission, il y a quelques années. “C’était trop mignon qu’il me propose de danser avec lui. J’ai hésité mais ça n’arrivera qu’une fois dans sa vie. J’ai vécu ça il y a 3 ans, ça avait du sens que je vienne. Je vis son aventure par procuration. C’est beaucoup de stress. C’est une belle parenthèse dans sa vie. On vit ça à deux, ça nous rassemble un peu plus encore.”

Plein écran
Caroline Receveur et son compagnon Hugo Philip. © Photo News
  1. Où acheter des cadeaux de Noël durables?

    Où acheter des cadeaux de Noël durables?

    Comment poursuivre une démarche éthique et écologique pendant la période des fêtes? Si de plus en plus de produits alternatifs, issus de créateurs et d’entrepreneurs belges, existent, ce n’est pas toujours facile de trouver son bonheur. Et pourquoi pas faire d’une pierre deux coups? Les marchés de Noël durables font leur apparition en Belgique! Quoi de plus satisfaisant que de profiter de leur atmosphère chaleureuse pour trouver des cadeaux pour ses proches tout en encourageant la consommation de produits bien de chez nous?