La bonne idée mode: le cuir d'ananas

Une créatrice espagnole en a fait sa signature et propose des pièces ultra stylées avec du cuir d'ananas.

Alors que de plus en plus de voix s'élèvent contre les fourrures et autres cuirs, pour lesquels il faut tuer des animaux, Carmen Hijosa a eu LA bonne idée.

La découverte aux Philippines
Cette créatrice de mode a opté pour le cuir d'ananas et en a fait le concept de sa marque Piñatex. Tout a commence aux Philippines où elle est consultante, comme le raconte le site Au Féminin.

Elle remarque l'un des vêtements traditionnels locaux: une blouse blanche qui peut être réalisée à base d'épluchures d'ananas. Elle s'intéresse au produit et réalise qu'elle peut en tirer un tissu et un cuir résistant et naturel.

La créatrice décide de travailler avec les fermiers philippins afin de récupérer les feuilles non utilisées des récoltes d'ananas. Elle fait ensuite extraire les fibres des feuilles et des épluchures avant de les envoyer à l'usine. Là-bas, elles seront fondues pour créer un tissu biologique et écologique.

Sans maltraitance animale et éco-responsable
Le cuir d'ananas est aujourd'hui vendu à d'autres designers, comme Puma ou Camper qui l'utilisent actuellement sur des prototypes.

Avec sa griffe, Carmen Hijosa propose donc un tissu sans maltraitance animale et éco-responsable.

Récemment elle a été récompensée par l'Arts Fondation de Londres pour l'innovation matérielle de l'année. PETA, l'association de lutte pour la protection des animaux l'a également remerciée. Ou comment allier éthique et style.

  1. Karlie Kloss: "Les défilés de lingerie ne sont plus de notre temps”

    Karlie Kloss: "Les défilés de lingerie ne sont plus de notre temps”

    La disparition du défilé de la célèbre marque de lingerie Victoria’s Secret n’a pas surpris Karlie Kloss. Le mannequin, qui a défilé à plusieurs reprises pour la marque, pense que cette décision est en adéquation avec la société d’aujourd'hui. Comme elle l’a expliqué sur le plateau du Today show jeudi, la star pense que les gens adhèrent davantage au mouvement “body positive”, qui nous invite à nous aimer tels que nous sommes.