Plein écran
© thinkstock

La petite histoire du string qui révèle bien des surprises

On parie que ce petit bout de tissu va vous étonner.

"Qu'est-ce que Lady Gaga et la civilisation ancienne ont en commun? Sisqó voulait le voir toute la nuit, Victoria's Secret adore en vendre et beaucoup d'entre nous ont passé des heures à tirer dessus". Oui, Broadly nous parle bien du string. La chaîne de Vice consacrée aux femmes s'est intéressée à l'histoire de ce sous-vêtement qui a longtemps affolé les hommes. On apprend ainsi que le cache-sexe, ou le pagne pour être plus élégant, est le précurseur du string. Ce petit bout de tissu, qui dissimulait les fesses et les parties génitales, était à l'origine porté uniquement par la gent masculine. Le plus célèbre appartenait à Ötzi, la "momie des glaces", un cadavre bien préservé vieux de 5300 ans.

Mais les strings seraient véritablement apparus des années plus tard en Afrique, en Asie et dans certaines régions d'Europe. Ils étaient fabriqués avec de la peau d'animaux et de la corde, ou des tendons. La pratique s'est ensuite développée en Egypte ancienne, en Grèce antique et dans le Japon ancien. Le string comme on l'imagine, une petite pièce sexy dans la garde-robe des femmes, a fait son apparition en 1939 lors de l'exposition universelle de New York. L'ancien maire de la ville, Fiorello La Guardia, avait réclamé que les "parties privées" des danseurs nus soient couvertes. Les artistes ont alors fait le minimum pour répondre à sa requête.

Pour que le sous-vêtement coquin soit commercialisé, il faudra tout de même attendre 1981. C'est Frederick Mellinger qui en a eu l'idée, et si ce nom vous dit quelque chose, c'est normal. L'homme a inventé le soutien-gorge push-up. Avec les années, le string est finalement devenu un incontournable dans la culture pop et la mode de masse. En 1999, le titre de Sisqó, "Thong Song" (la chanson du string) est devenu un hit par exemple. "Laisse-moi voir ce string toute la nuit" clamait alors l'artiste. Et en 2013, le string "perle" de la marque Bracli fait sensation. Si la société n'a jamais avoué explicitement à quoi servaient ces petites boules nacrées, les consommateurs ont vite compris que le plaisir ne tenait qu'à un fil.

  1. Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher
    Interview

    Ce fou rire de Louise Bourgoin a coûté cher

    Louise Bourgoin est une actrice qui a du chien. On l’a découverte annonçant la pluie et le beau temps sur Canal Plus et très peu, ensuite, ont fait aussi drôle qu’elle. Doria Tillier, peut-être... Depuis ses aventures météorologiques, Louise a fait du chemin. Elle qui foulait le tapis rouge en tant que Miss Météo à l’époque, transformant le moment en vraie prestation théâtrale, l’arpente désormais de façon plus traditionnelle. Pour défendre un film, comme ce fut le cas en 2015 pour “Je suis un soldat”, ou en tant qu’égérie de la marque L’Oréal Paris, comme cette année.