Plein écran

Menacées de mort parce qu'elles ont des poils sous les aisselles

Les Suédoises font fantasmer les hommes, c'est bien connu. Ca ne sera peut-être plus le cas quand vous lirez ce qui suit, messieurs... Au-delà du côté grande blonde aux yeux bleus et au sourire éclatant, sachez que les Suédoises sont nombreuses à avoir décidé de se laisser pousser les poils sous les aisselles. On est d'accord: ça casse le mythe.

Cette nouvelle mode a débuté au mois de mars, lors de la finale d'un concours de chansons diffusé à la télévision. L'aisselle poilue d'une jeune fille a été montrée sur les écrans une poignée de secondes. Une capture d'écran s'est mise à circuler sur Facebook et la jeune fille, Lina Ehrin, a reçu des milliers de commentaires qui lui disaient à quel point c'était dégoûtant de garder des poils sous les bras. En réponse à tous les énervés, une page de soutien à été créée sur Facebook (Ta Haret tillbaka, c'est son nom). Cette page demandait aux gens de soutenir Lina et incitait les femmes à publier des photos de leurs propres aisselles fournies en poils. Plus de 700 photos sont actuellement visibles sur la page.

La créatrice de cette page de soutien, Deidre Palacios, a expliqué au site Internet Vice qu'elle souhaitait que les femmes "se réapproprient leurs poils". "Une jeune fille m'a contactée aujourd'hui pour me dire que son petit ami n'acceptait pas qu'elle ait les aisselles poilues. Elle était vraiment choquée et cela apportait un nouvel éclairage sur lui."

Deidre confie que certaines photos postées sont sujettes à des commentaires très violents, même des menaces de mort. "Quand cela se produit, j'appelle la police."