Plein écran
Le "Velodroom" en bois © See U Brussels

See U: les anciennes casernes se transforment en un centre citoyen innovant!

Les équipes de la police fédérale ont quitté les bâtiments des casernes situés à Ixelles, en face de la gare d’Etterbeek. Plus de trois hectares de terrain et 44 000 m2 de bâtiments sont alors libres d’occupation. C’est l’occasion saisie par le projet d’occupation temporaire See U pour créer un centre urbain citoyen, durable et innovant.

Construit en 1906, le manège militaire connaît, depuis le printemps 2019, un renouveau. La région de Bruxelles ainsi que les universités de la VUB et de l’ULB se sont réunies autour d’un projet citoyen commun de transformation du lieu. L’objectif ? Créer un espace où se rassembleront habitants du quartier, étudiants, entrepreneurs, chercheurs et partenaires internationaux pour créer une dynamique sociale et durable.

De 2018 à 2025, les bâtiments seront rénovés afin d’accueillir des bureaux pour des projets entrepreneuriaux, des espaces publics de rencontre, des centres de recherches universitaires, des événements, des logements pour les étudiants et les familles ainsi que des équipements de proximité pour les riverains.

Des labs aux potagers urbains

Depuis le printemps 2019, les premiers espaces accueillent déjà une cinquantaine de projets. Ceux-ci sont réunis autour de sept thématiques: l’alimentation, les activités artistiques, la communauté, les “labs” ou espaces d’expérimentations, la famille, le terrain de jeu et le développement durable. On y retrouve, par exemple, une halle dédiée à l’alimentation durable, un “Velodroom” en bois d’une circonférence de 100 mètres ouvert à tous, une salle de projection de 300 places, des ateliers, ou des potagers urbains.

Le projet See U est une occupation temporaire et laissera la place, lorsque l’ensemble sera rénové, au projet U Square Brussels. “U” pour les universités participantes, “square” pour la valorisation de l’espace historique, en carré, et “Brussels” pour l’implication de la ville, évidemment. Les murs d’enceinte de 500 mètres de long seront alors retirés afin d’ouvrir l’espace directement sur la ville. Le projet est accessible aux visiteurs tous les jours de la semaine.