Boris Becker liquide ses biens pour éponger ses dettes

Plus de 80 objets de la carrière de la légende du tennis allemande Boris Becker ont été mis aux enchères jeudi. La maison de vente Wyles Hardy & Co a vendu les biens de Becker afin d'éponger ses dettes.

Plein écran
© Photo News

Le triple vainqueur de Wimbledon, âgé de 51 ans, avait été déclaré en faillite en 2017. 

Faux passeport

En juin 2018, il avait stoppé au dernier moment une vente aux enchères en invoquant un prétendu statut diplomatique. L'ex-numéro un mondial avait alors affirmé avoir été nommé par le président de la Centrafrique "attaché" auprès de l'Union européenne pour les affaires culturelles, sportives et humanitaires de ce pays. Mais l'administration centrafricaine avait rétorqué que le passeport brandi par Becker était un faux.

Coupes et trophées 

De nombreux biens - des trophées comme des coupes et d'autres récompenses, mais aussi des objets personnels comme des montres et une chaussette du triple vainqueur de Wimbledon - sont allés au plus offrant pour rembourser les créanciers. Les 82 souvenirs mis aux enchères devraient rapporter environ 500.000 livres sterling (557.000 euros). 

Raquette de légende

Une vieille raquette de tennis Puma, signée par Becker, a été achetée pour près de 15.000 euros. Un trophée "Homme de l'année", datant de 1985, a rapporté 34.000 euros. Enfin, une réplique du trophée de Wimbledon, offerte par la Fédération allemande de tennis à Becker après ses victoires sur le gazon de Londres en 1985 et 1986, est partie pour 35.750 euros.