Ça passe pour Greet Minnen et Alison Van Uytvanck à Tachkent

Greet Minnen s’est qualifiée pour le deuxième tour du tournoi de tennis WTA International de Tachkent, lundi, en Ouzbékistan. Minnen, 124e joueuse mondiale, a battu en une heure sur un double 6-2 l’Ukrainienne Kateryna Bondarenko, qui reprend la compétition à 33 ans après avoir donné naissance à son deuxième enfant et n’avait plus joué depuis l’US Open 2018.

En huitième de finale, Minnen défiera la Slovaque Viktoria Kuzmova (WTA 56), tête de série N.1, victorieuse de l’Américaine Francesca Di Lorenzo (WTA 141) 7-6 (7/3), 6-3. Les deux joueuses ne se sont encore jamais rencontrées.

Alison Van Uytvanck (WTA 61/N.3) a dominé Russe Liudmila Samsonova (WTA 163) 6-0, 6-1. En 8e de finale, Van Uytvanck affrontera l’Ouzbèke Nigina Abduraimova (WTA 552) ou la Roumaine Monica Niculescu (WTA 106).

Deux autres Belges sont engagées à Tachkent. Kirsten Flipkens (WTA 100) a hérité de la Hongroise Timea Babos (WTA 89), tête de série N.7, et Ysaline Bonaventure (WTA 123) jouera contre l’Ouzbèke Akgul Amanmuradova (WTA 447).

En double, Minnen et Van Uytvanck vont jouer ensemble alors que Bonaventure sera associée à la Japonaise Miyu Kato.

Plein écran
Première Belge en lice, première Belgle qualifiée: Greet Minnen sera à l’affiche des huitièmes de finale en Ouzbékistan. © AP
  1. Elise Mertens toujours dans le top 20, Cori Gauff bondit encore

    Elise Mertens toujours dans le top 20, Cori Gauff bondit encore

    Remontée dans le top 20 il y a une semaine malgré son élimination contre la Canadienne Bianca Andreescu, au deuxième tour à Pékin, Elise Mertens a conservé lundi sa 19e place au classement WTA, du reste inchangé, pour ce qui concerne les vingt-deux premières. L'Australienne Ashleigh Barty demeure en effet solidement installée à sa place de numéro un mondiale devant la Tchèque Karolina Pliskova, qu'elle avait repoussée à 1081 points en atteignant la finale à Pékin, et la Japonaise Naomi Osaka, remontée sur la marche inférieure du podium au détriment de l'Ukrainienne Elina Svitolina, grâce à son succès dans la capitale chinoise.