Plein écran
Caroline Wozniacki © REUTERS

Caroline Wozniacki va arrêter sa carrière après l'Open d'Australie

Caroline Wozniacki a annoncé vendredi qu’elle allait ranger ses raquettes au terme du prochain Open d’Australie, première levée du Grand Chelem 2020. Melbourne Park est symbolique pour l’ancienne N.1 mondiale car c’est là que la Danoise de 29 ans a remporté en 2018 son seul et unique succès majeur.

“J’ai accompli sur le court tout ce dont je rêvais”, a écrit Wozniacki sur son compte Instagram. “Je me suis toujours dit que, le jour où j’aurais envie de faire davantage de choses que le tennis, j’arrêterai. Ce moment est arrivé”, a ajouté la Danoise, mariée à l’ancien basketteur professionnel David Lee depuis juin. “Fonder une famille tout en continuant à voyager et contribuer à la sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde sont d’autres projets.”

Wozniacki a passé 71 semaines sur le trône de la WTA depuis octobre 2010, date où elle devenue N.1 mondiale pour la première fois. Finissant onze saisons de rang dans le top-20 mondial, la droitière a toujours pu compter sur d’indéniables qualités en défense. Plus à l’aise en revers qu’en coup droit et connue pour sa pugnacité de chaque instant, Wozniacki a remporté 30 titres sur le circuit WTA, dont le Masters 2017 à Singapour, Indian Wells (2011) et Pékin (2010, 2018). Elle a également brillé en Belgique, remportant la première édition du Brussels Open en 2011.

Melbourne comme un symbole

Double finaliste de l’US Open, contre Kim Clijsters en 2009 et contre Serena Williams en 2014, Wozniacki a régulièrement atteint la deuxième semaine en Grand Chelem. Elle n’aura toutefois jamais disputé les quarts de finale à Wimbledon, où elle a échoué à six reprises en huitièmes.

Entraînée depuis toujours par son papa Piotr Wozniacki, la native d’Odense a vécu une saison 2019 compliquée. Avec une seule finale, perdue à Charleston contre Madison Keys, elle a glissé jusqu’en 37e place mondiale. Elle affiche toutefois le bilan en carrière de 630 victoires pour 262 défaites sur le circuit.

Après avoir disputé le tournoi néo-zélandais d’Auckland en début de saison, elle fera donc ses adieux au monde de la petite balle jaune à l’occasion de l’Open d’Australie (20 janvier - 2 février). Il y a deux ans, Wozniacki avait battu Elise Mertens en demies avant d’émerger en finale contre la Roumaine Simona Halep après 2h49 d’un intense combat. Alors victorieuse de son premier titre majeur, elle avait retrouvé la place de N.1 mondiale six ans après l’avoir quitté. Melbourne aura assurément une place toute spéciale dans la vie sportive de la Danoise.