Plein écran
© Photo News

Clijsters a foulé le court central à Dubaï: “Pas ici pour développer ma vie sociale”

Le compte à rebours est lancé. Samedi, Kim Clijsters connaîtra le nom de sa première adversaire, après plus de sept ans d'absence sur le circuit WTA. Deux jours plus tard, elle retrouvera officiellement la compétition. En attendant, la Limbourgeoise peaufine sa préparation.

10 heures du matin. Kim Clijsters apparaît sur le court central de Dubaï pour un entraînement avec Danielle Collins, demi-finaliste de l’Open d’Australie. Scrutée par plusieurs observateurs, la séance s’est révélée plutôt intense et s’est clôturée par quelques jeux. 

Plein écran
© Photo News

Enthousiaste et impatiente, Kim s’est à nouveau exprimée face aux journalistes. Au menu, ses connaissances  et relations avec les joueuses du circuit actuel. “Il y a des filles ici que j’ai appris à connaître en commentant les tournois du grand chelem. J’ai eu l’occasion d’observer certains entraînements, notamment. Sans pour autant avoir l’occasion d'échanger.” 

Plein écran
© Photo News

La semaine dernière, la joueuse de 36 ans a eu l’occasion de découvrir deux compatriotes lors de ses entraînements avec l’équipe belge de Fed Cup. “ C'était amusant. Elise (Mertens) et Kirsten (Flipkens), je les connaissais déjà, bien sûr. En revanche, je n'avais jamais vraiment parlé avec Ysaline (Bonaventure) et Greet (Minnen).  C'était chouette d'apprendre à les connaître”, confie la Limbourgeoise. “Mais bon, je ne suis pas revenue pour développer mon réseau social.”

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News