Plein écran
© Photo News

Clijsters: “Même si on ne joue plus cette année, je continue”

Kim Clijsters n'a pu jouer que deux matches lors de sa troisième carrière, deux défaites au premier tour aux tournois WTA de Dubai et de Monterrey, contre respectivement l'Espagnole Garbine Muguruza et la Britannique Johanna Konta. La pandémie de coronavirus a ensuite mis le monde du sport à l'arrêt. Cela n'a pas entamé la motivation de la Limbourgeoise, comme elle l'a indiqué dans un entretien avec le Tennis Hall of Fame. 

  1. Une pétition pour la reprise du tennis fait un carton: “C’est un remède aux conséquences de la crise”

    Une pétition pour la reprise du tennis fait un carton: “C’est un remède aux conséquen­ces de la crise”

    Comme bien d’autres sports, le tennis paie un lourd tribut à la crise du coronavirus. Depuis fin octobre, la pratique sportive et les cours en indoor sont interdits pour les plus de 12 ans. Au sein des clubs et écoles de tennis du pays, la colère gronde et le manque de perspective décourage de nombreux amateurs et professionnels. Une pétition en ligne pour demander la reprise du tennis rencontre un large succès sur les réseaux sociaux, où elle est massivement relayée par tous les acteurs du milieu.
  2. Kim Clijsters est restée aux États-Unis: “Je suis toujours aussi motivée”

    Kim Clijsters est restée aux États-Unis: “Je suis toujours aussi motivée”

    Kim Clijsters a réagi pour la première fois à la pandémie du coronavirus. Réduite au chômage technique comme tous les joueurs et joueuses de tennis, la Limbourgeoise, 36 ans, s'est exprimée par le biais de ses comptes Instagram et Twitter depuis les États-Unis. L'ancienne N.1 mondiale, qui devait y disputer les tournois WTA d'Indian Wells et de Charleston, a en effet décidé de rester de l'autre côté de l'Atlantique, dans sa maison du New Jersey, où elle a été rejointe par son mari Brian Lynch et sa fille aînée, Jada.
  1. Puni par son père, un ado tue 5 membres de sa famille aux États-Unis
    Play

    Puni par son père, un ado tue 5 membres de sa famille aux États-Unis

    26 janvier
  2. Une journaliste garde son sang-froid lors d'une explosion en direct
    Play

    Une journalis­te garde son sang-froid lors d'une explosion en direct

    26 janvier