Plein écran
© AP

David Goffin battu par Medvedev en finale à Cincinnati

Pour sa première finale dans un Masters 1000, David Goffin (N.16) s'est incliné en finale du tournoi ATP de Cincinnati, épreuve sur surface dure doté de 6.056.280 dollars, dimanche battu par Daniil Medvedev (N.9). Le Russe s'adjuge le premier Masters 1000 de sa carrière et son 5e titre ATP.

Plein écran
© AFP

Le Liégeois, 19e mondial, a été battu en deux sets - 7-6 (7/3), 6-4 en 1 heure 33 minutes de jeu - par le 8e joueur du monde, l'homme en forme du moment, finaliste des deux derniers tournois du circuit à Washington et à Montréal, et tombeur du numéro 1 mondial, le Serbe Novak Djokovic en demi-finales samedi.

David Goffin s'est rapidement fait distancer dans le premier set. À 1-1, le Russe s'est envolé à 4 jeux à un. Le temps pour le Liégeois d'ajuster quelques réglages pour contre-breaker son adversaire et revenir à sa hauteur (4-4). Les débats s'étaient équilibrés au point de voir se jouer le premier set au jeu décisif. Le Russe aura marqué le coup en s'y imposant 7 points à 3 sur une double faute de David Goffin au service (sa 4e) après 56 minutes de jeu.

Medvedev poursuivait sur sa lancée en prenant d'entrée de second set le service de son adversaire qu'il confirmait sur sa mise en jeu (2-0). Le Russe gardait son break d'avance jusqu'au bout pouvant servir pour le gain du match à 5-4 et plier l'affaire dans la foulée malgré deux balles de contre-break pour Goffin balayées par deux aces (10 au total).

À 23 ans, le Moscovite de naissance, aujourd'hui résident monégasque, remporte ainsi quatre de ses cinq titres sur le circuit ATP lors de ces douze derniers mois: à Tokyo (2018), Winston-Salem (2018) et Sofia (2019), et Cincinnati donc ce dimanche. Medvedev avait joué quatre autres finales (Brisbane, Barcelone, Washington et Montréal). Son premier titre remonte à janvier 2018 à Sydney. Il passera 5e mondial lundi. “C’est la récompense de tout le travail que j’ai fourni ces derniers temps”, a confié le Russe à l’issue de la finale.  “C’est une merveilleuse sensation”, a-t-il ajouté. “Je veux d’ailleurs remercier ma femme. Elle ne m’accompagne pas toujours sur le circuit, mais chaque fois qu’elle est présente, je joue mieux. Je tiens également à féliciter David, pour sa brillante semaine. J’espère que l’on s’entraînera encore souvent ensemble à Monte Carlo.”

Demi-finales du tournoi l'an dernier, David Goffin, qui remontera 15e mondial lundi, espérait lui décrocher son premier titre ATP depuis celui de Tokyo il y a deux ans et le 5e de sa carrière après Kitzbühel et Metz en 2014 et Shenzhen et Tokyo en 2017. Il s'agissait de sa 13e finale sur le circuit ATP, la 2e de l'année après celle sur gazon de Halle fin juin.

Plein écran
© USA TODAY Sports

“Tu joues de manière incroyable”

“Je voudrais tout d’abord féliciter Daniil”, a-t-il confié lors de la cérémonie protocolaire. “Tu as vécu une semaine incroyable. Tu joues de manière incroyable! On plaisantait encore dans les vestiaires avant le match sur le fait que tu gagnais tout à l’heure actuelle. Et tu as encore gagné. Je pense que tu es prêt pour New York”, a-t-il ajouté.

David Goffin, cela dit, est également prêt pour l’US Open, qui commence le lundi 26 août. Éliminé au premier tour à Washington et Montréal, le n°1 belge s’est parfaitement remis en selle dans l’Ohio en remportant quatre matchs d’affilée - il a bénéficié du forfait du Japonais Yoshihito Nishioka (ATP 77) en quart de finale - pour atteindre sa toute première finale d’un tournoi ATP Masters 1000 et retrouver une place dans le Top 15 mondial.

“C’est toujours un plaisir de jouer ici”, a poursuivi le Liégeois. “Il règne une atmosphère fantastique. Avec mon coach (Thomas Johansson, NDLR), on travaille vraiment bien pour arriver où l’on veut être. Les conditions de jeu ne sont pas faciles ici, avec la chaleur et l’humidité, mais ce fut une nouvelle grande semaine. On va continuer de la sorte à New York et par après”, a-t-il conclu.

“Pas de regret” 

“Je n’ai pas de regret. Je me suis battu tout le match, mais il a été meilleur que moi sur quelques points”, a encore confié David Goffin en conférence de presse  après sa finale perdue contre Daniil Medvedev. “Il est hyper solide. Il ne rate pas. On a l’impression de jouer contre un mur. Et puis, il sert le plomb. C’est pour cela que tout le monde souffre contre lui. Il est tellement régulier et désormais, il a plus de confiance. Je suis bien revenu dans le premier set, mais je n’ai pas joué un bon tie-break. J’ai raté une volée facile après une amortie pour mener 2-0 et il y a eu un autre point que je n’ai pas réussi à conclure. Mais j’ai essayé. La tactique était de ne pas lui donner le même rythme, car c’est une machine. J’ai cherché à slicer, à attaquer, à monter au filet. Cela a marché, mais cela n’a pas suffi.”

“J’ai vraiment apprécié cette semaine”, a-t-il poursuivi. “C’est un tournoi très particulier pour moi, car j’ai toujours bien joué ici. J’avais une belle opportunité et je pense l’avoir saisie. Je suis arrivé en demi-finale pour la deuxième fois consécutive et je l’ai gagnée en battant Richard (Gasquet, NDLR) pour disputer ma première finale d’un tournoi ATP Masters 1000. Et je me suis battu jusqu’au bout. Cela restera un bon souvenir.”

Plein écran
© AP
  1. Elise Mertens “surprise”, mais satisfaite de son entrée en lice à Osaka

    Elise Mertens “surprise”, mais satisfaite de son entrée en lice à Osaka

    Elise Mertens (WTA 24) était satisfaite d'avoir franchi, lundi, le premier tour du tournoi WTA Premier sur dur d'Osaka, doté de 823.000 dollars, au détriment de la jeune Américaine Whitney Osuigwe (WTA 115), 17 ans. La Limbourgeoise, 23 ans, devait initialement défier Anastasija Sevastova (WTA 18), tête de série N.6, mais la Lettone, qui l'avait battue à Roland-Garros, a déclaré forfait en raison de problèmes digestifs.