Les compliments du numéro 1 mondial pour la jeune retraitée Maria Sharapova.
Plein écran
Les compliments du numéro 1 mondial pour la jeune retraitée Maria Sharapova. © AFP

Djokovic déroule et rend hommage à Sharapova : “Une carrière fantastique”

Toujours pas de problème pour Novak Djokovic à Dubaï, où le numéro 1 mondial reprend la compétition, trois semaines après avoir remporté le 17e Grand Chelem de sa carrière. Le Serbe n’a fait qu’une bouchée de Philipp Kohlschreiber, avant de se laisser aller à quelques confidences sur la retraite de Maria Sharapova.

6-1, 6-3: Novak Djokovic n’a absolument pas tremblé pour renvoyer Philipp Kohlschreiber à ses études, au deuxième tour de l’ATP 500 de Dubaï. Après avoir laissé trois jeux à Malek Jaziri au tour précédent, le Serbe n’a pas eu à puiser plus dans ses réserves pour rejoindre Karen Khachanov, qu’il affrontera en quart de finale.

La trajectoire de Maria Sharapova? “Inspirant”

Après sa victoire, le numéro 1 mondial a été interrogé sur la nouvelle du jour sur la planète tennis: l’annonce de la retraite de Maria Sharapova, qui a décidé de tirer un trait sur sa carrière sportive. Le Serbe a d’abord incité le public du Centre Court de Dubaï à une salve d’applaudissements en l’honneur de l’ancienne numéro 1 mondiale, avant de rendre un vibrant hommage à Maria Sharapova. “Elle le mérite, c’est une grande guerrière, aussi dévouée à son sport qu’on peut l’être.”

“Sa vraie force, c’est d’être revenue de tous les coups durs qu’elle a connus dans sa carrière. Des blessures, des opérations... En particulier ces cinq ou six dernières années. C’est vraiment inspirant de voir l’esprit de championne qui l’a animée. Je suis déçu pour elle que ça doive s’arrêter comme ça.Mais elle a eu une fantastique carrière et elle peut être très fière d’elle.” 

  1. Pour Angelique Kerber, il faut envisager le tennis à huis-clos

    Pour Angelique Kerber, il faut envisager le tennis à huis-clos

    Pour Angelique Kerber, triple lauréate en Grand Chelem, il faut envisager de devoir poursuivre la saison de tennis dans des stades vides. "C'est difficile d'imaginer de jouer devant des tribunes vides, et les matches sans public, c'est tout sauf idéal, mais si cela peut constituer une transition vers un retour au jeu, il faut l'envisager, même si en temps normal, cela parait complètement absurde", a expliqué l'Allemande dans une interview parue mercredi dans le Bild.