Plein écran
© AFP

Elise Mertens sereine: "Presque le match parfait"

Elise Mertens (WTA 17) a continué sur sa lancée jeudi à Melbourne pour filer à la vitesse grand V au troisième tour à l'Australian Open. Sur le court N.22, au fin fond du complexe, la Limbourgeoise a pris une éclatante revanche contre la Britannique Heather Watson (WTA 75), qui l'avait encore battue la semaine dernière en quarts de finale à Hobart. Elle s'est imposée 6-3, 6-0 en 56 minutes.

"Je savais que je devrais redoubler d'efforts, car à Hobart, je n'avais pas disputé mon meilleur match. Je pense avoir été solide du début à la fin. J'ai été agressive dès le retour et sur la troisième balle et je n'ai pas commis beaucoup de fautes. C'était presque le match parfait", a expliqué la N.1 belge, qui s'est qualifiée pour la neuvième fois d'affilée pour le troisième tour en Grand Chelem. 

“Briller en Grand Chelem”

"Ce n'est pas mal", a-t-elle souri. "Les tournois du Grand Chelem sont les plus importants et c'est là que je veux briller. Maintenant, je sais aussi que ce n'est pas tous les jours qu'on joue un match pareil où tout coule de source.”

Elise Mertens n'a perdu que cinq jeux en deux matchs sur les courts en Plexicushion bleu de Melbourne Park. C'est mieux que les Barty, Pliskova, Osaka ou encore Serena.  Samedi, la N.1 belge affrontera l'Américaine Catherine 'Cici' Bellis (WTA 600), 20 ans, de retour après quatre opérations au bras, et qui a battu 6-4, 6-4 la Tchèque Karolina Muchova (WTA 22), tombeuse de Kirsten Flipkens (WTA 81) au premier tour.

Plein écran
© AFP

“Profiter de son service”

"Bellis a un très bon revers et elle lit bien le jeu. Son service, cela dit, n'est pas très puissant et je devrai donc tâcher d'en profiter", ajouta la Limbourgeoise qui, hasard des circonstances, a justement défié et battu l'Américaine en double dans la foulée de sa victoire contre Heather Watson. 

"Je me rappelle l'avoir joué à Dubai, mais j'étais malade. Elle a eu une grave blessure, mais elle est encore jeune et elle a l'air de bien de se remettre. Ce double fut un match accroché, mais quelque part, cela m'a fait du bien, car j'ai pu travailler mon service et mon retour. C'était une bonne journée.”